Mot-clé - Langage

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 7 août 2010

Mensonge. Ou pas.

Je n'aime pas le mensonge. Surtout le mensonge vérifiable.

Lire la suite...

lundi 20 juillet 2009

Questions de vocabulaire

Lors de mon séjour à Paris en mais dernier, j'ai eu une discussion assez longue sur Twitter avec quelques autres bloggueurs. C'est moi qui l'ai lancée, suite à un terme trouvé dans un texte sur internet. Mes interlocuteurs principaux étaient kitt67 et Pingui, mais certains twitteriens sont venus faire quelques petites remarques de temps en temps. Quelques infos sur la mise en forme, pour faciliter la compréhension. Le pseudo en début de ligne est celui de la personne qui parle. Si une phrase commence par @ suivi d'un pseudo, c'est qu'elle est en réponse à la personne indiqué par le pseudo. Les remarques en italique sont de moi. Le texte est copier-coller, je ne suis responsable que de mes propres fautes d'orthographe.

La discussion commence avec cette phrase :

  • TarValanion - Je n'aime pas le terme "besogner quelqu'un". On dirait que c'est une action forcé, qu'il faut bien faire à un moment ou à un autre alors qu'on en a pas envie, à contrecœur.

Lire la suite...

dimanche 10 août 2008

Tout sur la lecture

Encore un billet sur la lecture. Un peu comme celui de l'année derniere, mais en plus complet. C'est une chaine trouvée chez Enn'airam. Je la refile à qui la veut, je sais que Pascal etait interéssé.

Lire la suite...

samedi 1 mars 2008

Qu'ouïs-je?

Il m'est parfois très difficile oralement de discuter avec les gens. Il m'arrive de devoir faire répéter mon interlocuteur jusqu'à 4 fois. (Après ca, je m'en sors par une pirouette avec une expression du genre "tout à fait, "d'accord", ou "t'as bien raison")

Lire la suite...

mardi 26 février 2008

Joli Figaro!

Vous vous rappelez de ce coup de gueule?

Lire la suite...

jeudi 13 septembre 2007

Roumanie – Carnet de Route : Organisation et accueil

Bon, nous (les Pastourelles de Campan) ne sommes pas forcement les rois de l'organisation. Il nous arrive de lancer une activité ou de modifier le programme au dernier moment. Mais nous nous débrouillons à chaque fois pour que ce soit pour le mieux, en particulier lorsque ça impacte d'autres personnes. Malheureusement, le groupe roumain qui nous recevait n'est pas aussi débrouillard. Par exemple, lorsqu'ils étaient venus chez nous début juillet, ils étaient arrivés avec un jour d'avance. Il nous avait fallu revoir tout notre programme de repas et de visites. Ils étaient à l'époque accompagnés d'une jeune fille rousse (membre du groupe) qui parlait français à merveille et faisait les traductions sans aucun problème. Nous pensions que cette jeune fille  serait avec nous lors de notre venu chez eux pour nous accompagner et nous guider. Quelle ne fut pas notre surprise de voir arriver un homme ayant dépassé la cinquantaine, affublé de cheveux filasses gris et d'une longue moustache assortie et surtout bourré du soir au matin et du matin au soir!!

Le premier soir déjà, il avait attendu notre arrivée en sifflant verre sur verre. J'étais au premier rang, juste derrière le siège du chauffeur et je l'ai senti dès qu'il a mis un pied dans le car... Il est monté avec une petite sacoche, genre pour mettre un ordinateur portable dedans. Sauf que, point d'ordinateur. Juste une ou deux bouteilles de gnole, histoire de pas être en manque. Et il est resté pinté tout le temps. D'après ce que nous avons pu déchiffrer, c'est un prof de musique et de psychologie (??) qui avait étudié le français à l'école. Il devait pas avoir de bonnes notes... On a passé notre séjour à essayer de comprendre ce qu'il voulait nous dire.

C'était d'autant plus embetant que le programme qu'on avait reçu avant de partir a subi de nombreux changements. Changements venant de nous mais aussi de ceux qui nous recevaient. Et lorsqu'il fallait nous expliquer où on devait aller et pourquoi et comment et quand, eh ben, ça ne se passait pas tout seul. Les deux derniers jours, il a essayé de s'améliorer, mais c'était loin d'être suffisant. D'ailleurs, ces deux même derniers jours, notre présidente a craqué et a essayé de l'éviter le plus possible, laissant à la chorégraphe le soin de le gérer.

En fait, le changement est apparu après la réception des huiles de notre groupe (présidente, vice-président, chorégraphe et adjoint au maire) par le directeur régional de la culture (aussi président de l'association des groupes folkloriques roumains). Cet homme, le Docteur Cosma, ne parle malheureusement pas français, mais le comprend assez bien. Ainsi pour nous dire ce qu'il voulait nous dire, il l'expliquait à notre guide-interprète qui nous le racontait en français. Seulement, comprenant le français, il s'est vite rendu compte que la traduction était plus qu'approximative. Il s'est alors tourné vers nous et nous a demandé si nous parlions anglais ou allemand. Evidemment, moi qui n'était venu que pour prendre des photos et des notes de cette rencontre historique, je me suis retrouvé propulsé directement au rang d'interprète pendant que l'australopithèque (notre guide) faisait tapisserie. Alors heureusement que Cosma devait traduire d'abord du roumain à l'allemand, ça l'empêchait d'utiliser des termes trop techniques. On a quand même eu droit au discours sur l'amitié entre les peuples, les rencontres, les échanges, la jeunesse qui apprend à se connaître, etc., etc.…

Pour en revenir à notre guide, le fait est que je ne l'aimais pas du tout, à l'instar de la plupart des membres du groupe. Je l'évitais autant que possible. Le problème c'est que ce mec a un don. Il arrivait à toujours être dans mon champ de vision ou dans ma trajectoire. Je me retournais pour aller parler à quelqu'un et hop, il était là. Je faisais le tour du car pour aller chercher un truc, il se tenait juste a coté du truc! C'était affreux.

En plus, il avait un sale tic qui lui faisait se lisser les cheveux ou la moustache…

Heureusement, le dernier soir, nous avons été rejoint par la rousse qui était venu en France. Ca nous a fait un bien monstre de pouvoir discuter tranquillement et savoir ce qui se passait vraiment. Comme quoi le bonheur…

mercredi 15 août 2007

C'est au pied de la lettre...

... qu'on voit le moins le mensonge.

Le billet annonçant la création de la BDM ayant déclenché quelques réactions plus ou moins extrêmes, il est temps de mettre les choses au point : les gens mentent! Si, si!

Lire la suite...

dimanche 29 avril 2007

Etiquettes

La premiere fois que Pphaneuf est venu au Toulouse-Carnet, je suis allé faire un tour sur son site. Et en farfouillant un peu, je suis tombé sur un de ses articles traitant des etiquettes. Et ca me rappelle que moi, j'aime bien les etiquettes.

Lire la suite...

lundi 16 avril 2007

Bonus track : le making-of

Voila, c'est fini. Hier, vous avez pu lire le septieme et dernier chapitre du Valan Universe. Enfin, je dis dernier, mais rien n'est moins sûr, il se peut que l'inspiration revienne.

En tout cas, j'espere que ca vous a plu. J'ai quelques doutes sur mon style, et je suis bien loin d'un Hugo ou d'un Pagnol, mais j'ai enfin ecrit une histoire, à moi, jusqu'au bout. Et j'en suis content.

Dans ce billet, je vais vous faire visiter les coulisses du Valan Universe. Le pourquoi, le comment, les apparitions, etc, etc... Et je vous invite aussi à vous lacher. A me dire ce qui vous a plu, ce qui vous a deplu, ce qui vous a touché, et ainsi de suite.

Lire la suite...

vendredi 24 mars 2006

Raaaaaahhhhh!!!!

:grrrr: Marre!! J'en ai assez!! :grrrr:
Assez de quoi? Mais de lire ceci : "Il me sert la main."
Non!!! On ne sert pas la main. On la serre!! De même qu'on serre son significant other dans ses bras. Par contre, on sert une super blanquette de veau ou une flute de champagne.
Sur cette image, vous pouvez voir Salomé qui sert Saint Jean-Baptiste. Et ce n'est pas du tout la même chose. La prochaine fois que vous ecrirez "je le/la sers dans mes bras", pensez à ca. Imaginez vous à la place de cette danseuse et imaginez le/la à la place du saint

Vous vous foutez bien de notre gueule quand on dit "je te serreuh la maing", mais au moins, ca nous evite ce genre de fautes idiotes. N'est-ce pas, Samantdi?

dimanche 9 octobre 2005

Drague epistolaire

Mon Mec-à-moi-que-jai est chaffeur de car. Jusque là, pas de probleme. Il fait le ramassage scolaire entre un ou deux bleds paumés à l'ouest de Besançon et la peripherie de la ville. Il transporte donc en majorité des collegiens, des lyceens et des etudiants. Et regulierement, il trouve des trucs oubliés dans le car : portefeuilles, vetements, etc...

Lire la suite...

vendredi 9 septembre 2005

Test : Quel age correspond à mes actions?

You Are 20 Years Old

Lire la suite...

vendredi 27 mai 2005

BTS Part 6 : Oral d'anglais

Sixieme épreuve : Oral d'anglais

Lire la suite...

jeudi 19 mai 2005

Radio à textes

J'ai découvert dernièrement Juliette. Je suis assez mauvais pour décrire la musique et les chansons, mais sachez que si vous aimez les rimes, la langue française et les envolées lyriques, c'est à écouter de toute urgence. En plus du site sus-linké, si vous souhaitez plus d'infos, vous pouvez aller ici, ou encore .

Comme j'aime vraiment beaucoup, j'ai voulu vous partager cette découverte avec vous. D'où la nouvelle radio qui orne la colonne de ce blog. Mais si, là à gauche, vous avez un petit bouton intitulé "Radio Textes". Ya une peu de Juliette, mais aussi d'autres chansons dont j'aime beaucoup les textes. N'hésitez pas à les écouter et à me donner votre avis.

mercredi 18 mai 2005

BTS Part 3 : Français

Troisième épreuve : Français. Synthèse de documents... Sujet : L'autoroute.

Lire la suite...

mardi 17 mai 2005

BTS Part 1 : Anglais

Et voila, ca a commencé ce matin.

Premiere epreuve : ecrit d'anglais.

Lire la suite...

jeudi 21 avril 2005

Cadre de references

Non, la phrase "Tu t'es deja fait depossédé?" n'a pas forcement le même sens que "Tu as deja subi un exorcisme?"

mercredi 20 avril 2005

Il s'appelle 16. Benoit 16.

D'abord deux definitions :
> benoît,e : (adjectif) Qui affecte la dévotion, la douceur.
> affecter : (verbe transitif et pronominal) Faire semblant, simuler, Contrefaire.

Ensuite un lien : Dedicace à ce nouveau Pape chez Coquecigrue

dimanche 17 avril 2005

Langage toulousain

Régulièrement, mes camarades de classe se moquent, parce que je dit "moins" en prononçant le s, rause au lieu de rôse et ainsi de suite. Mon mec n'est pas le dernier non plus à en rire, mais lui, je peux lui mettre des coups s'il insiste trop.

Lire la suite...

dimanche 13 mars 2005

Fond et forme

Pourquoi les gens confondent-ils le fond et la forme? C'est pourtant pas compliqué.

Lire la suite...

- page 1 de 2