mercredi 10 juillet 2024

Homo sapiens, mais pas tout à fait sapiens sapiens.

Oui, bonjour, ce serait pour avoir un subconscient un peu plus conscient et un peu moins sub, svp.

Non parce que j'ai passé un weekend globalement de merde.
Je ne me sentais pas bien, j'avais des sensations physiques de mon coeur en avant-plan de mon esprit, mon cerveau tournait en boucle sur les mauvais côtés de ma vie, ce que j'aurais du faire et/ou pourrais faire pour les changer, mon incapacité à me bouger pour les changer, ma nullité de ne rien faire. J'avais un ressenti que j'associais à la culpabilité et pourtant je savais que je n'avais rien à me reprocher. Je me suis dit que je manquais de sommeil, j'ai fait une sieste de 1h30 et ça n'a rien changé. Je perdais l'appétit, j'étais parfois au bord des larmes. J'étais (encore plus) impatient et (encore plus) agressif.

Je voyais les copines et copains sur internet parler de stress suite à la situation politique et je me disais, clairement et consciemment, que je n'étais pas autant touché qu'elleux, que j'arrivais à ne pas m'inquiéter sur des suppositions et des sondages, qu'on verrait bien au moment des résultats, que j'étais mentalement prêt et qu'il n'était pas nécessaire d'envisager le pire.

Dimanche soir, pour essayer de penser à autre chose et de me sortir en particulier de la spirale d'introspection négative "je suis une merde qui ne vaut rien et ne fait rien pour améliorer sa situation", je me suis connecté à twitch vers 18h pour regarder une streameuse jouer à Zelda : Tears of the Kingdom. Forcément, à 20h, quand les premiers résultats ont été annoncé, l'info a circulé sur le chat et la streameuse en a parlé. Et elle a coupé sa caméra, nous expliquant qu'elle pleurait de soulagement devant les résultats inattendus. Je n'ai pas ressenti la même chose. Je suis sorti de chez moi pour assister au dépouillement de la première centaine de votes à mon bureau de vote. (2 blancs, 1 nul, 44 pour nfp, 28 pour rn, 25 pour ens.) Et je suis rentré chez moi.

Et là, je me suis rendu compte que je me sentais un peu mieux. Pas encore parfaitement bien (c'est possible, ça ?), mais quand même bien mieux. Juste d'entendre les résultats de ces législatives imposées. Alors que je m'étais dit des jours durant "non mais ça va bien se passer", "non mais les gens ont perdu espoir", "non, mais on va pas s'inquiéter pour ce qui n'est pas encore arrivé". Et voila que mon subconscient me plombait complètement le moral sans rien dire !! Et en plus, ça a duré tout le mois de juin. Ce week-end a été le pire, avec un crescendo pendant la semaine entre les deux tours, mais une très grande partie du mois de juin a été difficile pour moi.

Heureusement qu'il y avait des événements plus agréables à certains moments, pour se couper de tout ça pendant quelques minutes / heures. Genre les Marches des Fiertés (et la retouche des photos), une sortie au ciné, un escape game, deux barbecues entre ami.e.s, un repas de famille (si, si, il s'est bien passé, je sais, c'est hallucinant).
Sauf que autour de ces évènements, je ne me sentais pas bien. Tant que mon esprit était assez occupé / stimulé, ça allait, mais entre chaque moment, c’était la déprime.

Et les quelques jours qui viennent de passer depuis dimanche confirment que je me sens bien mieux maintenant que tout ça est "fini" (autant que possible, c'est encore la merde, mais pas autant qu'on le craignait). Je suis allé en ville tout à l'heure et ça s'est bien passé. Je me suis remis à jeter des mots quelque part et j'en suis assez content.

Bref… On peut ne pas recommencer cette suite d'événements, s'il vous plaît ? (Ça me semble un but plus atteignable que trouver un subconscient plus conscient.) Et surtout pas pendant le mois des fiertés, là ça m'a pourri tout le groove.

lundi 18 mars 2024

Le paniqueur moral

Je suis sur un serveur discord que certains définiraient d'extrême-woke (perso, je dirais plutôt "choupi", "agréable", "ouvert", "acceptant", mais bon, chacun ses idées, hein). Entre autres, je partage ce discord avec une personne qui, de temps en temps,  […]

Lire la suite

mardi 15 août 2023

Silence, ça pousse.

L'autre soir, j'étais à une soirée barbecue avec des collègues, dans le jardin de l'un d'eux. Arrivent un collègue et sa compagne. Présentations, toussa toussa, puis observation du jardin. La femme en question demande : "Il est joli cet arbre, c'est quoi ?" Et moi de répondre, sûr de moi :  […]

Lire la suite

mercredi 2 août 2023

Marsha, George, their friends and me. Against the world.

Ci-dessous un texte de fiction écrit au mois de juillet 2023. Les explications sur le pourquoi du comment de ce texte sont tout à la fin du billet.

Content Warning : ce texte contient des insultes homophobes et une scène d'attaque physique.



Lire la suite

lundi 8 mai 2023

De l'hétérocentrisme

Ce week-end, je suis un peu sorti, j'ai rencontré du monde. C’était sympa, mais ça ma rappelé que nous vivons dans un monde majoritairement hétérosexuel et que les gens n'arrivent pas à sortir de ce cadre de pensée si on ne leur met pas le nez dedans. Quelques exemples : 1. J'ai assisté samedi matin  […]

Lire la suite

samedi 21 janvier 2023

Les limites de la fiction

Ensuite, tu t’en doutes sûrement un peu, mais ton appartenance ethnique a beaucoup joué. J’ai un attrait irrésistible pour les Maghrébins. Votre fougue, votre masculinité, votre fierté, votre physique exotique, tout chez vous m’attire. Tu dois te dire que j’aurais pu m’attaquer à n’importe quel jeune de banlieue, cliché de la virilité arabe. Mais rien ne m’excite plus en réalité que l’idée de rabaisser un jeune beur en costume qui croit qu’il a un niveau de respectabilité assez haut pour renier sa vraie nature, celle d’une bête de sexe.

Depuis de nombreuses années (1998, voire avant), je lis régulierement des textes pornos, la plupart du temps sur internet et plus rarement sur papier. Depuis un peu moins longtemps, il m'arrive aussi d'en écrire. (Par exemple, il y en a quatre sur ce blog.) Ceci dit, pas d'inquietude : aujourd'hui, je ne vais pas parler de sexe, mais de littérature et de société.

(Attention, il va y avoir des extraits de propos racistes.)

Lire la suite

samedi 2 octobre 2021

IwaK 2021 - Jour 2 : Costume

Dernièrement, pendant que je discutais avec un ami, il m'a appris qu'il lui arrivait de faire des week-ends de GN. (un GN, pour Grandeur Nature, est un jeu de rôles, mais en jouant avec son propre corps. Pas juste avec des feuilles, des dés et des paroles. Un mélange entre le jeu de rôles et le  […]

Lire la suite

vendredi 1 octobre 2021

IwaK 2021 - Jour 1 : Cristal

Aujourd'hui commence Inktober. Inktober est un défi qui se déroule entre le 1er et 31 octobre, dont le but est de produire un dessin par jour suivant des contraintes qui changent chaque année. L'année dernière, Kozlika avait proposé Inktober With A Keyboard, pour les personnes qui sont plus à l'aise  […]

Lire la suite

- page 1 de 121