La non-adaptation du Seigneur des Anneaux

J'aime beaucoup le Seigneur des Anneaux. (Je parle bien sur de l'œuvre littéraire.) J'avais découvert chez mes parents "Bilbo le Hobbit" et après sa lecture, je me suis tout naturellement dirigé vers la suite. Je l'ai lu pendant que j'étais au collège. Une fois. Deux fois. Trois fois. Je l'ai lu quand j'étais au lycée. En anglais. Deux fois de plus. J'ai aussi lu "le Silmarilion". (J'y reviendrais.)

Tout ça pour dire que j'aime beaucoup l'univers de Tolkien. Comme pas mal de geek, certes mais ca n'empêche rien. Il a aussi des détracteurs. Certains parleront du coté raciste de l'œuvre avec sa "race supérieure", préférée des dieux. Certains vous diront que c'est du fantastique, donc forcement pour les enfants. Certains vous diront que c'est chiant. (J'y reviendrais.) Mais chacun sont point de vue. Moi, j'ai adoré.

Et quand j'ai vu la fameuse "adaptation" cinématographique de Peter Jackson, j'ai détesté ce réalisateur.

Avant de continuer, je tiens à préciser deux ou trois choses. Je suis réaliste, je sais qu'une adaptation d'un livre au cinéma ne correspondra jamais complètement à l'idée que j'ai pu m'en faire dans ma propre tête. Chacun son imagination, chacun ses expériences, chacun son point de vue. Je sais donc que les acteurs choisis pour le film ne seront jamais semblables à l'image des personnages dans mon esprit.
De même, je sais qu'adapter un livre complet en film est impossible. Il y a toujours des coupures, des scènes qui sont supprimées, et ce uniquement pour des questions de durée. Pour adapter le Seigneur des Anneaux, ces coupures ressemblent plus au tronçonnage violent qu'à la culture d'un bonsaï.
Je suis bien conscient de tout ceci et, même si ca ne me plait pas toujours, je ne peux en tenir rigueur aux réalisateurs.

Mais les modifications pour le plaisir, ça, non! Non, non, non et non!! Je ne me souviens pas de grand chose (j'ai essayé d'occulter ce film le plus possible de ma mémoire). Mais je me souviens toujours des 4 scènes qui m'ont fait dire à la sortie du deuxième film : "Plus jamais!"
La première scène date du premier film. Déjà là, c'est Arwen (jouée par Liv Tyler) qui vient sur son fringuant destrier sauver Frodo de la blessure infligée par les Nazguls. Pourquoi? Pour lui donner un rôle plus important? C'est Liv Tyler!! Elle est magnifique!! On ne peut pas l'oublier!! Pourquoi trahir l'esprit du livre (peu de femmes, rôles pas très important (à l'exception d'Eowyn)) en lui donnant une plus grand présence? Économie d'un acteur?
Les autres scènes sont dans le second film. Je me souviens de cette scène où Aragorn, suite à une bataille avec des orcs, se retrouve emporté par une rivière. Il est balloté par les flots, puis se cogne la tête sur un rocher. Il est enfin réveillé par les lèvres d'un cheval sur les siennes, alors que, encore dans le cirage, il pensait aux douces lèvres de sa chère Arwen. C'est meugnon... Mais c'est faux!!! D'où ca vient, ça?? Qui a eu l'idée de cette scène?? Qui cette pouffiasse de Liv tyler a-t-elle soudoyée pour avoir une scène de plus dans le film?
Je me souviens aussi de la bataille du Gouffre de Helm. Depuis quand les elfes de la Terre Du Milieu font-ils du skate avec des bouclier sur les marches d'une forteresse? Depuis quand les nains font-ils rire les humains en demandant à être lancés? Les différentes races de cet univers se font à peine confiance. A part quelques rares héros admis partout, ils ne se rencontrent pas. Et ils ne servent pas de clown les uns aux autres!!!
Et enfin, Frodon, ne va jamais à Osgiliath. Jamais!!! Tant qu'à l'amener là, Faramir ne l'aurait jamais laissé partir. Osgiliath n'apparait pas dans le second livre. Citée souvent, la ville n'est pas visitée à ce moment. Elle n'est pas visitée du tout avant la bataille de Minas Tirith. ni par Frodo, ni par Faramir, ni par un Nazgul.

Bref, après avoir vu le second film et en particulier ces 3 scènes, je me suis dit que je n'irai pas voir le dernier. je me suis juré de ne pas regarder les dvd, même en version longue. Le film, en tant que film, en tant que réalisation cinématographique, est une merveille. Décors magnifiques, acteurs plutôt bien choisis, histoire agréable, musique de rêve, tout est bien.

Mais en tant qu'adaptation, je trouve personnellement que c'est une merde. Le seul espoir que j'ai est que la vision de ce film a peut-etre amené plus de gens à lire la véritable œuvre : le livre.

En parlant du livre, certains m'ont demandé de parler ici du coté chiant de l'œuvre. Moi, je ne l'ai pas vu. L'intrigue est peut-être longue à mettre en place, mais une fois que c'est parti, il n'y a plus rien de chiant. Personnellement, je me suis bien moins fait chier à lire Le Seigneur des Anneaux que Madame Bovary ou d'autres Grâââândes Œuvres de la Littérature Française. Vous voulez du chiant? Allez lire le Silmarilion. Vous pensez que la généalogie des Hobbits était lourde à digérer? Vous ne connaissez pas la généalogie des elfes et demi-elfes (avec en plus des noms à coucher dehors tous plus semblables les uns que les autres).

Le Seigneur des Anneaux est pour moi une œuvre majeure de la littérature et il ne méritait pas l'adaptation qu'en a fait Peter Jackson.

Commentaires

1. Le vendredi 19 novembre 2010, 18:31 par Ultimatom

Ce billet m'a tout l'air d'être un sacré troll :-)
Aussi, je me contenterai de souligner qu'au vu des 12 heures de métrage que constituent cette trilogie en version longue, si les points que tu as soulignés sont bien les seuls pour toi à être des trahisons, au vu des autres adaptations de bouquins (les "Harry Potter" par exemple), ces trois films de Peter Jackson sont plus que fidèles et s'en tirent haut la main.
Pour ma part, je me souviens qu'après avoir vu chaque film au cinéma, j'étais plutôt mitigé car je trouvais l'ensemble un peu trop propre et tiède. Mais après les avoir tous revus plusieurs fois, je les aime de plus en plus.
Dans les commentaires audio des DVD, Jackson explique les choix qu'il a du faire par rapport aux bouquins et il répond aux remarques que tu fais.
Mais je suis d'accord avec toi que Legolas qui surfe sur son bouclier, ou Gimli qui fait des blagues sur les lancers de nains, c'est "too much".

2. Le vendredi 19 novembre 2010, 21:20 par Joss

Je suis d'accord pour les quatre scènes que tu évoques et je peux comprendre que donner de façon artificielle plus d'importance à un rôle féminin puisse contrarier les puristes. Pour moi ça ne suffit pas à dire que l'adaptation est mauvaise. On peut pas dire que ces quatre scènes aient vraiment une importance fondamentales dans la narration, on ne peut pas dire que le film trompe les gens qui n'ont pas lu le livre sur esprit. L'ambiance qui ressort à mes yeux assez fidèle à l'image que je me faisais à la lecture du livre. S'il on s'arrête à chercher l'exactitude de chaque scène, le nombre d'adaptation que l'on peut considérer comme réussi est vraiment très mince.

3. Le vendredi 19 novembre 2010, 21:32 par samantdi

En tant que grande amie des oeuvres de la Grande Littérature genre Madame Bovary ou A la Recherche du Temps Perdu, je dois dire que j'ai été éblouie et émerveillée par le film "Le Seigneur des Anneaux". Je ne connaissais pas le livre et je n'en avais même pas entendu parler avant (c'est dire!) et j'ai adoré cet univers, ces personnages, ces décors magnifiques. Cela m'a donné une grande envie de lire le livre mais je ne l'ai pas encore fait... J'espère avoir le courage de m'y lancer un de ces étés.

Merci à ces films qui m'ont permis de connaître au moins de nom Tolkien qui est un type vraiment fascinant.

4. Le vendredi 19 novembre 2010, 23:41 par Machin, Leto, Pi Oaï Bi, Et tous les autres (on est nombreux dans ma tête :D)

En tant que fan absolu de Tolkien et grand détestant des modifications plus que des ellipses dans les films je te trouve sévère pour peu de chose en fin de compte. Le sauvetage de Frodon par Arwen après le Mont-Venteux et le rôle un peu plus mis en avant dans le film est un choix acceptable, surtout parce que ça permet de mettre bien en avant le choix qu'elle va faire de rester (et de renoncer à son immortalité). Accessoirement, oui en choisissant Liv Tyler ils auraient pu s'en passer. (et, je pense que c'est une fois castée que son rôle a été étoffé, parce qu'on avait une star sous la main. Je devrais reregarder les suppléments tiens !)
Concernant les histoires entre les races, le fait que tous s'unissent contre le grand méchant, c'est un effet des temps, les choix de montages finaux du tome 2 et du tomes 3 sont postérieur au 11 Septembre 2001. C'est un choix post-traumatique de délivrer un message d'union contre le Mal.
Enfin, le passage à Osgiliath est la seule incohérence totale au scénario par rapport à l'attrait extrême de l'Anneau sur les Hommes. Bref, je t'accorde une scène totalement incongrue.
Au delà de ça le reste se justifie pas mal du point de vue cinématrographique et ne dénature pas complètement l'oeuvre originale, selon moi, comme tu l'insinues.
Et la version longue (qui ajoute au total un peu plus de 2h30 de film à l'ensemble) est nettement plus fidèle encore à l'original que la version courte (Sauf sur la mort de Saroumane et sur la dernière apparition de Gollum, mais encore une fois ça se justifie scénaristiquement simplifier une image trop touffue pour l'un et pour mettre la force de l'Anneau sur l'autre en avant jusqu'au bout). Par contre, contrairement à plein de gens, en tant que fans, je pense que toi tu pourrais apprécier à sa juste valeur les 20 minutes de "fins" que les non fans ont trouvé totalement rébarbatives (De l'après bataille à Minas Tirith aux Havres Gris en passant par la Comté...)

T'es bien vindicatif quand même ^^

5. Le vendredi 19 novembre 2010, 23:42 par McM

Je n'avais pas lu les livres et "comme tout le monde" je suis allé voir le premier film au ciné : Bof sympa mais vraiment sans plus. Mais comme tout le monde en parlait comme d'un chef d'oeuvre, je me suis dit que j'allais le lire "les livres sont toujours meilleurs que les adaptations" et là l'horreur, je n'ai même pas fini le premier tome. Evidemment je ne suis pas allé voir les autres films.

6. Le samedi 20 novembre 2010, 09:50 par Sekhmet la Rouge

Le public du cinéma n'est pas le même que celui de la littérature. Au cinéma on vise le grand public et non le public de la seule heroic fantasy. Et c'est là que le mot "adaptation" prend tout son sens.

Le réalisateur a dû faire des concessions pour que ses films soient accessibles et sans doute le fait de donner un rôle plus important à Liv Tyler, ou le fait que Legolas et Gimli se fassent des blagounettes rigolotes contribue à ça.

A voir si on trouve ces concessions tolérables ou pas. Pour moi c'est oui. Tu as l'air de penser que non. Notre différence de point de vue tient sans doute à la relation que nous avons avec cette histoire.

Comme Samantdi, je n'avais jamais entendu parler de Tolkien et du Seigneur des anneaux avant la sortie au cinéma du premier film. Et encore, je m'intéressais très peu au cinéma et ce sont des amis qui m'ont appris l'existence de ce film en me proposant d'aller le voir.

Rien que là, j'ai trouvé ça chiant. M'embarquer dans une histoire en 3 étapes dont je ne verrai la suite qu'un an après et la fin deux ans plus tard... Bof.

En plus, une histoire se déroulant dans un univers fictif avec des elfes, des orcs, des nains ; une sorte d'univers de conte de fée peuplé de créatures merveilleuses, ça me bottait pas plus que ça. Oui je fais sans doute partie de ceux qui trouvent ça vaguement "enfantin".

Je suppose que je préfère les histoires réalistes. Je me souviens d'un livre de Stephen King (me souviens plus du titre) que j'avais trouvé intéressant jusqu'à l'irruption abracadabrante d'un élément de fantastique que j'avais trouvé complètement injustifié et hors de propos.

Du coup, moyennement intéressée, j'avais décliné l'invitation au cinéma, confortée quelques jours après par une amie qui y était allée et qui n'était pas restée jusqu'au bout tellement elle avait trouvé ça ennuyeux.

Et c'est seulement l'année suivante que je m'y suis mise. Nouvellement en couple avec Omega le presque geek qui n'avait pas lu les livres mais adorait déjà la série de film, il a bien fallu que je me résolve à aller voir "Les deux tours" au cinéma, non sans avoir au préalable regardé la première partie en VHS (^^).

Eh bien, je dois dire que j'ai beaucoup aimé.

Finalement.

Les beaux paysages, l'univers, l'histoire, la musique, les acteurs, sans parler des beaux paysages.

Un an plus tard, j'ai vu le 3e film. Et puis, j'ai lu Bilbo le Hobbit (oui, je sais, tout à l'envers). Et puis j'ai lu Le Seigneur des Anneaux.

On voit de suite que mon rapport à la série de livres est beaucoup moins affectif que le tien. Voilà sans doute ce qui explique que je pardonne les concessions qui ont été faites et que je me fais régulièrement des séances de visionnage des films, alors que je n'envisage pour l'instant pas de relire les livres.

7. Le samedi 20 novembre 2010, 09:54 par raph

J'avais bien aimé le premier, malgré la disparition de Tom Bombadil. Après le deuxième, je m'étais dit que j'allais relire la saga pour contrôler certains points bizarres. Après le troisième, sa fin neuneu et son Legolas décérébré, je me suis un peu demandé de qui on se moquait...

8. Le jeudi 25 novembre 2010, 12:48 par TarValanion

Dieux, que de tartines!

Ultimatom : Je pense que je suis plus accro au Seigneur des Anneaux qu'à d'autres livres. Et donc, je suis moins enclin au pardon.
Joss : Même remarque. Le Seigneur des Anneaux étant si bien, l'adaptation aurait du être parfaite.
Samantdi : Je te l'aurais bien prêté, mais malheureusement, je ne l'ai qu'en VO.
Leto : Oui, oui, je suis vindicatif. Tout autant que j'ai été déçu...
McM : Tiens, tiens quelqu'un qui n'a pas aimé. Je comprends, c'est pas forcement facile.
Sekhmet : quand je pense que maintenant tu diriges une guilde dans wow, un univers remplis de créatures fantastiques... ;)
Raph : ah, merci de me soutenir!

9. Le jeudi 25 novembre 2010, 16:50 par Mel'O'Dye

c'est marrant, moi ce qui m'a vraiment dérangée, à part les elfes au gouffre de Helm, et les passages oniriques totalement superflus dont tu causais plus haut, c'est plutôt la façon dont "pierre-fils-de-jacques" a massacré certains perso ...
Tu prends Faramir par exemple, l'exemple type du guerrier chevaleresque, instruit, doté d'une forte conscience morale ... il en fait quoi le kiwi ? Le fiston pâlot qui veut prouver à son papa qu'il vaut quelquechose ... *beuh* *gerbe*
et le papa alors ? Denethor, le dernier descendant des intendants du Gondor, dont les origines remontent, comme celles des rois du Gondor (la lignée d'Aragorn) aux rois Numénoréens ... eux-mêmes issus de la descendance d'Elros, frère jumeau d'Elrond. C'est pas rien quand même !!! ... et ça donne quoi à la sauce kiwi ? un vieillard despotique et bavotant en mangeant ... et ce crétin en short ne mentionne même pas le palantir et le mal que ça a fait ... pffff *buurkkk* *re-gerbe*

... et je parlerais même pas du ridicule ... le surf sur trompe de mumak, la tornade verte, l'avalanche des crânes ....

Je peux accepter beaucoup de choses en matière d'adaptation ... mais pas le gâchis ... ni la trahison ...

(là ça y est j'en ai fait une tartine ... faut pas me lancer sur le sujet aussi ^_^)

10. Le dimanche 5 décembre 2010, 20:35 par toto

Je suis à la page 400 de la Communauté, et j'ai très bien remarqué le côté chiant du livre ! En fait il ne se passe quasiment rien et les personnages sont à peine décrits psychologiquement (et même pour certains pas du tout). Une grande partie des aventures du livre I sont superflus. La description des Hobbits au début peut sembler assz fouillée, mais en réalité, un peuple qui aime boire et manger, bon artisan, proche de la Terre... euh, c'est pas un peu tous les peuples du monde à certaines de leurs époques ? Il n'y a en fait aucune idiosyncrasie des Hobbits, à part qu'ils sont petits et très poilus des pieds.

Bref, le mot qui qualifie le mieux le premier volume c'est : vide.