Remarque à propos de la bataille inné - acquis

Allez, petit billet rapide.

Pour rappel : chacun à son idée sur l'origine de l'homosexualité. Pour certaines personnes, on nait homosexuel (inné), pour d'autres, on le devient pendant la vie (acquis). Personnellement, je suis en grande faveur de l'acquis, non seulement pour l'homosexualité, mais aussi pour tout ce qui est lié au psychisme. (Et nous savons tous que le sexe est psychique. Sinon, ça serait juste de la reproduction.)

Mais je crois qu'il y a une chose que nous avons oublié dans nos discussions au sujet de cette bataille. Un concept qui nous a fui pendant un bon moment. Je m'en suis rendu compte en lisant un passage du livre d'Alex Taylor, "Journal d'un apprenti pervers". Le passage en question est le suivant :

"On naît homosexuel comme on naît avec les cheveux bruns. C'est une sottise de dire, de penser même que nous avons le choix ou que notre sexualité résulterait d'une sorte de délibération personnelle. Ceci paraît évident."

Et là j'ai compris. Ce n'est pas un duel, ce n'est pas juste la théorie de l'inné contre celle de l'acquis. C'est une opposition triple :

  • inné
  • acquis volontaire
  • acquis involontaire

Bien sur que personne ne choisit d’être homo ou hétéro. "Ceci parait évident", comme il disait. Mais ce n'est pas pour ça que c'est décidé avant la naissance. Et l'auteur même du bouquin oublie le concept d'acquis volontaire (alors qu'il le démontre tout au long du bouquin, à mon sens).

Maintenant, en ayant en tête ces trois points, je vous laisse (re-)réfléchir à la question. J'ai déjà donné mon avis plus haut et ce billet n'a pas pour vocation de vous convaincre. Et si vous voulez échanger des arguments, les commentaires sont là et mon adresse mail est dans la colonne de gauche de ce blog.

Commentaires

1. Le vendredi 9 mars 2012, 08:44 par Franck

Personnellement je pense que l'orientation sexuelle n'est pas déterminée à la naissance mais se forme pendant les premières années de l'enfance. Par contre je pense également qu'elle [l'orientation] est subie.

Cela dit, il m'est arrivé de changer d'opinion à ce sujet car jusqu'à il y a quelques années j'étais persuadé qu'il s'agissait d'un choix de vie conscient et délibéré. Je ne suis pas loin de penser que la majorité des gens le pense également.

Ce que je ne sais pas, par contre, c'est si cette orientation peut évoluer au cours de la vie, voire si elle peut être forcée (sans présumer des moyens — que je ne connais pas, évidemment — pour y arriver).

2. Le vendredi 9 mars 2012, 09:37 par clawfire

Pour ma part je pense également que ce n'est pas inné. Ça se construit.
On ne né pas homosexuel comme on ne décide pas un jour de ne bouffer sur de la b***. Cela se construit par rapport à la sensibilité, l'environnement, les différentes stimulations que tu peux recevoir. J'aime voir cela comme un hasard de la vie, de la même façon que tu te retrouver à aimer les blondes pulpeuses plutôt que les rousses, ou de devenir écolo, ou d'avoir une orientation politique quelconque. Je pense que ça se fait, lorsque tu construits ta personnalité.

Du coup @Franck je serais tenté de dire que oui, cela peut changé. Certes on voit des mecs de 40 ans qui en on marre de se cacher mais on peut aussi trouver des mecs de 40ans qui ne se posent la question de leur orientation que maintenant, ou qui pour une raison ou une autre on un déclic qui fait que leur sexualité change, leur orientation sexuelle aussi. Voici donc la défense de la thèse de l'acquis involontaire.

A noter qu'il ne faut pas confondre une hétéro qui souhaite s'informer sur les différentes représentation de l'orientation sexuelle avec qqun qui refoule son orientation, il est juste dans un processus de reflexion (et d'ouverture d'esprit)

3. Le vendredi 9 mars 2012, 11:04 par orpheus

J'ai pris pour habitude de répondre aux hétéros qui me lancent sur ce sujet "Et ton hétérosexualité, elle est innée ou acquise ?"
Ce n'est pas qu'une boutade... La question se pose, non ?
J'aime croire que nous naissons en n'étant qu'amour, avec la faculté d'aimer tous les sexes. Une bisexualité innée. Ensuite, des préférences s'affinent et un choix inconscient s'effectue (acquis involontaire)...

4. Le vendredi 9 mars 2012, 11:28 par Sacrip'Anne

J'ai beaucoup de mal à avoir un avis. Il me semble que ça soit inné, acquis, question de goûts, ou de rencontres, qu'on change ou pas au cours de la vie, ça n'est pas du tout un sujet intéressant.

Pour rejoindre le commentaire d'orpheus, personne ne m'a jamais demandé si j'étais hétéro de naissance et quelle était ma position préférée au lit (hors quelques garçons directement concernés par la réponse :p).

Et je ne vois pas en quoi ces questions seraient pertinentes en ce qui concerne les homos.

5. Le dimanche 11 mars 2012, 11:19 par Alain lo Grelh

Plutôt acquis involontaire comme Orpheus et je pense que l'attirance sexuelle peut varier au cours de la vie, tout est ouvert rien n'est fermé je suis pour le mélange des genres des sexes sous toutes les formes et j'apprécie quand tu t'intéresses aussi aux décolletés des nanas :-)

6. Le dimanche 11 mars 2012, 16:04 par TarValanion

Je vois que nous sommes tous d'accord sur le sujet. :)

Franck : Je me souviens en effet d'une discussion avec toi où tu m'avais parlé de ce changement d'avis.

7. Le dimanche 11 mars 2012, 18:06 par Franck

J'en avais d'ailleurs fait un petit billet chez moi, à l'époque (et republié sur mon blog public), ici http://open-time.net/post/2009/02/1...

8. Le lundi 12 mars 2012, 10:05 par Pierre

Politiquement, il vaudrait peut-être mieux que ce soit inné. Si l'on trouve que l'homosexualité est acquise, on pourrait être tenté de vouloir la soigner et on sait ce que ça a donné.

9. Le lundi 12 mars 2012, 15:12 par Eric

Bonjour à tous, après une belle jeunesse avec quelques minettes, un mariage, papa de 2 enfants, et après 19 ans de mariage, un mal-être certain, une dépression, voila bientôt 3 ans que je vis pleinement une merveilleuse histoire avec mon compagnon!!!