La veillée et autres histoires

J'ai encore fait des reves bien bizarres, cette nuit. Accessoirement, j'ai aussi attrapé un torticolis.

Premierement, j'ai reve que je conduisais une voiture dans des routes etroites, mal indiquées, pleines de rond-points sans panneau et semées d'embuches telles que bouchon et radars de polices. Le bonheur... Ce reve-là, c'est la faute à mon homme qui m'oblige à conduire dans des bleds paumés de la region toulousaine la nuit.

Deuxieme reve. Je suis dans les egouts de Gotham et j'assiste à une poursuite entre une unité tres speciale des forces de police et deux malfaiteurs dont un humanoïde male, genre culturiste de 2m50. Au debut, les policiers sont 12, mais petit à petit, le groupe se reduit, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un. Etonnamment, il s'agit de Mister Freeze, qui semble aider la police pour se racheter une conduite. S'il survit jusque là, vu que pour le moment, il est poursuivi par 2 vilains qui semblent prets à tout. Heureusement, le policier n'est pas bete et perd un peu de temps pour lancer une grosse pierre dans les eaux des egouts. Tout le monde sait que les eaux sont le domaine reservé de Killer Croc et que les deranger est le meilleur moyen de finir sa vie dans un estomac d'alligator. Effectivement, quelques minutes plus tard, apres que Freeze a repris sa fuite, juste apres le passage des ses 2 poursuivants, on peut voir les eaux bouger et une creature en sortir. Mais s'il sagit bien de Killer Croc, il n'a quasiment plus rien d'humain. Il semble s'etre transformé petit à petit en alligator geant. Il atterrit sur la berge, semble renifler l'air puis part à la suite de ceux qui l'ont derangé. Moi, je suis dans un recoin sombre, un peu en hauteur et quand je vois ce monstre, je prends peur. Tellement peur que ca me reveille.

Le troisieme reve est encore different. Cette fois-ci, je me retrouve entouré de plein de monde. L'occasion de cette rencontre est une fete à l'occasion de la mort d'un ami. Les organisateurs savent que Pascal n'aurait pas aimé une veillé sinistre et morbide, mais plutot une fete epicurienne celebrant la vie et les plaisirs. Et c'est ce qui a été organisé. Piscine, soleil, musique, buffet, raclette, rien n'est trop beau. Je discute avec Philippe qui a l'air de bien supporter la separation. Tout le monde est venu rendre ce dernier hommage à l'erudit. Il y a là plusieurs personnes que je connais : Samantdi, Matoo et Chondre, par exemple. Et tous s'amusent, rient, mangent, discutent, comme pour n'importe quelle fete assez joyeuse.
Ceci dit, je ne souhaite pas la mort de Pascal. Et puis de toute façon, le decor semblait assez futuriste pour signifier plusieurs années de decalage. ;)

Commentaires

1. Le vendredi 18 mai 2007, 17:09 par Pascal

Ah ben c'est malin !

2. Le samedi 19 mai 2007, 10:55 par orpheus

j'arrive très bien à imaginer les raisons de ce "meutre" :-D
Assassin !

3. Le lundi 21 mai 2007, 09:54 par TarValanion

Eh mais j'ai tué personne!! Il etait deja mort quand je suis arrivé!