Bijoux et Babioles

Hier soir, je suis allé, accompagné d'Enn'airam, voir le concert de Juliette Nouredinne.

J'avais payé la place 36 €, ce qui équivaut à 4 séances de ciné, mais je ne regrette pas du tout. Le spectacle dure 2 heures et c'est 2 heures de plaisir intense. Déjà, les trois quarts du spectacle déclenchent des crises de fou-rire chez tout le monde. Je suis sur que Juliette arriverait à faire rire le public d'Odyssud.

Juliette, en plus d'être une très bonne chanteuse, est une bonne humoriste. Irrévérencieuse, Juliette ose. Elle ne se gêne pas pour attaquer et lancer de petites piques vers les grands qui nous dirigent. Entre ça et son look de Coluche, on ne peut pas s'empêcher de l'aimer et de rire avec elle. Nous avons eu des remarques sur les chansons qu'on ne comprends pas parce qu'on ne les entend pas (On me dit que nos vies ne valent pas grand chose); un renommage du Pimprenelle de l'environnement, Pimprenelle forcement demandé par Nicolas; des lapins à qui on dit "Casse-toi, pauvre con!"; une hommage ironique mais pas vraiment rigolo à notre Ministre de l'Amour de son prochain; une remarque sur un CIO qui devrait s'occuper de l'impression de badges au lieu faire chier les entreprises françaises; etc...
Juliette ne tape pas que sur les grands. Elle chante aussi sur ceux qui ronflent, sur ceux qui zonent dans les quartiers et même sur ceux qui chantent faux. Dans cette dernière chanson justement, elle fait exprès de chanter faux et le fait avec une maitrise exceptionnelle.
Juliette ose encore plus. Elle ose faire l'apologie du vin, en ces temps de puritanisme où la moindre pub est quasiment interdite. Elle ose aussi faire une chorégraphie contenant un ou deux saluts nazis.

Mais surtout Juliette, c'est la chanson. Des textes magnifiques, une musique superbe et une voix capable de tout. Un Album de Juliette, c'est deja frissons sur frissons (de plaisir), mais en direct, c'est encore mieux. Elle nous a offert une reprise de "Les loups sont entrés dans Paris", de toute beauté. Les petits Puttinis du "Congrès des Chérubins" étaient tous avec nous, qu'ils soient belges, parisiens ou grégoriens.

Quant à la chanson "Lapins", le clou de son spectacle, elle regroupe tout ça! Du texte, de la voix, de la musique, du spectacle et de l'humour.

Après tout ça, après les nombreux applaudissements et rappels, Juliette avait bien mérité la standing ovation qu'elle a reçu. Vraiment un super soirée. Et puis j'étais accompagné de l'hésitante (elle comprendra) Enn'airam, qui raconte elle aussi cette soirée sur son blog. Nous sommes allés prendre un verre dans un bar, à la sortie du concert, puis nous sommes tranquillement rentré chez nous.

Un seul petit regret : les sieges de la Halle aux Grains de Toulouse ne sont pas des plus confortables, surtout quand on a des jambes d'un taille moyenne ou au-dessus.

Commentaires

1. Le vendredi 18 avril 2008, 16:12 par Ditom

La chanson des lapins est, en effet, hilarante. J'adore aussi sur le dernier album celle dans laquelle elle évoque son père.

2. Le vendredi 18 avril 2008, 17:49 par Ennairam

Ah là là, mais je savais quand même que je ne voulais pas acheter le programme et que je voulais acheter le CD, pff ! Délicieuse soirée en effet et tu as très bien décrit ce concert.

3. Le samedi 19 avril 2008, 00:29 par Peio

Je suis jalouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !

4. Le samedi 19 avril 2008, 09:16 par TarValanion

Ditom : C'est laquelle la chanson où elle parle de son père?
Enn : Hésitante, quand même.
Peio : Ah ben, on peut pas être un soir au concert de Juliette et le lendemain à 7 heures de gestion.

5. Le dimanche 20 avril 2008, 18:37 par Felice

Dans "la boîte en fer blanc", Juliette évoque son père, musicien, magicien...

Joli récit de ce concert, et qui me rappelle bien celui de Paris début avril. Merci !

6. Le lundi 21 avril 2008, 09:33 par Rouge-cerise

C'etait un très vieux magicien qui sortait de son beau chapeau des chimpanzés des chats des chiens, des vaches des cochons et des billets pour le concert de Juliette! : On y va avec la Cigale samedi prochain, à Strasbourg! Moi, ma préférée est casseroles et fausset, et bien sur les lapins...

7. Le mardi 22 avril 2008, 11:22 par TarValanion

Felice : ah oui, la boite en fer blanc!
Rouge-Cerise : ah mince, heureusement que je me suis retenu de spoiler certains trucs alors. Elle nous a parlé de Strasbourg, tu sais. :D

8. Le lundi 28 avril 2008, 19:24 par Rouge-cerise

Huhu, moi je spoile, c'est la fin de la tournée, de toute manière. Et nous, elle nous a parlé de Toulouse...