Uchronies et consequences d'action

Je discutais avec Kheyliana l'autre jour et nous parlions des changements plus ou moins grands dans nos vies, de ces choix et actions qui nous ont amené là où nous nous trouvons actuellement.

Et je lui exposé ma theorie des realités multiples.
Nous sommes le resultat d'un ensemble d'actions, de choix, de hasards. Et je suis sur de ne pas etre le seul à me demander regulierement "Et si ... ?" Et si j'avais pris à droite, au lieu de prendre à gauche? Et si j'avais réussi ma premiere année de fac? Et si je n'etais pas allé à Pontarlier, mais à Rennes ou à Lille? Et si j'avais gagné au loto il y a six mois? Et si, et si, et si? Tant de volontés ou de hasard qui, mis bout à bout, font de nous ce que nous sommes. Jusque là, je pense que nous sommes d'accord. Pour certains, cette suite est le fruit d'une volonté superieure (Yahve, par exemple); pour d'autres, c'est le destin, ecrit dès le depart, mais non dirigé par une volonté; pour d'autres encore, c'est uniquement la volonté de chacun ajouté à du hasard, de la (mal)chance.

Mais là, je risque de diverger de ce que pensent la majorité des gens. Pour grand nombre de personnes, faire un choix implique la disparition de ce qui aurait pu se passer si on avait fait l'autre. Je pense plutot que chaque fois qu'il y a un choix, chaque fois qu'il y a une chance que plusieurs choses se deroulent, eh bien elles se deroulent toutes. Et à chaque fois se crée une nouvelle realité. Le chat est-il mort ou vivant? Les deux. Il est mort et vivant. Mort ici et vivant ailleurs. Ou l'inverse.

Pouvez vous imaginer le nombre de realités créées à chaque instant? Nous sommes 6 milliards d'humains vivant sur terre. Cela implique autant de decisions prises à chaque instant. Sans compter le hasard. Vous pourrez objecter que nous ne sommes pas tous assez puissants pour changer pour changer la destinée de l'humanité. C'est parce que vous n'avez pas pris en compte la theorie du chaos, alias l'effet papillon.

Le 11 Mars 2004, un etudiant espagnol a une panne de reveil. Il ne prend pas le train de 7h et ne meurt pas dans les attentats. Quelques années plus tard, cet etudiant brillant devient un puissant homme politique qui changera la politique espagnole. Ou pas.
Le 8 decembre 1980, un revolver s'enraye. Un homme survit, il continuera son oeuvre et permettra la venue d'une paix durable dans le monde. Ou pas. Le 8 decembre 1980, un revolver s'enraye. Un homme survit, il continuera son oeuvre et gagnera des milliards. Il deviendra un vieil aigri, vivant reclus, sans aucune autre compagnie que les rapaces attendant sa mort pour se partager ses richesses. Ou pas!

Quelque part, un autre moi, moins faineant, aura reussi ses etudes du premier coup. Il n'aura pas vecu l'exil dans le nord et n'aura pas trouvé Bill. Encore ailleurs, j'ai raté mes etudes de fac, mais trouvé un travail sur toulouse, dès le depart. Dans une troisieme realité, l'usine AZF n'a pas explosé. Dans une quatrieme, Christophe Colomb a coulé avant de reussir sa traversée de l'Atlantique. Je ne connais pas le resultat de tout ceci. Je sais juste que quelque part tout ca s'est deroulé. Quelque part, je suis plus riche, ailleurs je suis plus pauvre. Quelque part, mon travail est celui dont j'ai toujours revé et me comble completement. Ailleurs, je suis sans emploi, deprimant tous les jours. Quelque part, je suis marié à une femme qui attent notre premier enfant. Ailleurs, je suis encore seul, desesperement seul depuis des années.

Et c'est pareil pour tout le monde. Chaque instant, des milliards de realités sont créées. Dans certaines, vous etes vivant; dans d'autres, vous etes mort.

Un petit schema pour comprendre? C'est le meme que celui du Doc dans "Retour vers le futur 2".

J'entends deja Myrtille me conseiller d'aller voir un psy...

Commentaires

1. Le jeudi 13 décembre 2007, 22:46 par samantdi

Mais tout ceci ne serait-il pas lié à Raymond Barre (remplaçant le chat car je ne veux pas imaginer ça) dans sa boîte ?

2. Le vendredi 14 décembre 2007, 08:32 par orpheus

une réalité où nous avons un autre président ? Théorie séduisante, en effet ! Hélas, ça ne change rien pour nous qui sommes coincés dans celle-ci avec celui-là.
Hélas, faut faire avec cette réalité-ci.

3. Le vendredi 14 décembre 2007, 09:37 par Spica

Moi je connaissais surtout cette théorie comme une solution aux inextricables problèmes de continuité que poseraient les voyages dans le temps (comme le présente le Doc justement : quand tu vas modifier le passé, tu peux rentrer dans le présent, mais un "autre" présent, pas celui d'où tu viens).

Par contre, ce qui me fait rire dans ton raisonnement, c'est que j'y retrouve un peu le même défaut que dans la série "Sliders" : c'est que même si on s'amuse à imaginer les plus importants changements entre les différentes dimensions parallèles, les personnages sont toujours les mêmes ! Pourtant il suffit de pas grand chose pour que tes parents ne t'aient pas conçu "toi", mais un autre enfant... Et en fait, pour moi, la majorité de ces dimensions parallèles devraient surtout contenir des populations entièrement différentes...

4. Le vendredi 14 décembre 2007, 10:00 par lancelot

Il y a un roman très très intéressant de Fredric Brown où il développe la même théorie : "L'Univers en Folie" (chez Denoël). Je l'avais adoré il y a quelques années.

5. Le vendredi 14 décembre 2007, 10:36 par Ziggy

Crois-tu aux manifestations paranormales, aux forces occultes à l'origine de coïncidences improbables ou de sentiments de déjà-vus inexplicables... ?

Par ex, l'anagramme exact de "Tarvalanion" est "Avion râlant"... Un signe du destin ??

6. Le vendredi 14 décembre 2007, 12:31 par TarValanion

Samantdi : Oui, oui, c'est lié! Chaques fois que tu vois le mot "chat" dans ce billet, tu peux le remplacer par "Raymond Barre".
Orpheus : oui, il faut faire avec celle qu'on a. Et se rejouir de savoir qu'on existe aussi dans une meilleure.
Spica : Effectivement, je dis "moi" quand je parle de celui qui me ressemble, mais est-ce vraiment "moi" s'il n'a pas eu le meme parcours?
Lancelot : Faudra que je teste, merci pour l'info.
Ziggy : Ce n'est pas que je crois. Je reste ouvert à ces possibilités, tant que je n'ai pas de preuve de l'inverse.

7. Le vendredi 14 décembre 2007, 13:00 par Fab

Uchronie, voilà un mot que je n'avais pas lu depuis longtemps! Quand au contenu de ton billet je ne peux que souscrire car c'est le genre de questions que j'adore me poser... donc no psy thank you!

8. Le vendredi 14 décembre 2007, 14:48 par myrtille

Mais mais mais... qu'est-ce que je fais là, moi ??? Je n'arrive pas à trouver ce fameux commentaire qui t'a tant contrarié, mais je suis sûre que c'était en plaisanterie !
Pis moi aussi j'ai lu Fredric Brown d'abord !

Et il m'arrive souvent qu'on me dise m'avoir vue à tel endroit où je n'étais pas... sûrement des portes mal fermées !

(je veux bien y aller, au psy...)

9. Le vendredi 14 décembre 2007, 15:31 par TarValanion

Fab : Ca ne m'etonne pas de toi!
Myrtille : C'etait , l'année derniere.

10. Le vendredi 14 décembre 2007, 17:38 par myrtille

Vu.
Je ne comprends même pas comment tu as pu prendre ça au sérieux.
Faut qu'on cause...

11. Le samedi 15 décembre 2007, 23:49 par alain

Moi j'aime bien ton schéma c'est comme une gare de traiage: tu vas à droite ou à gauche et si t'es mal aiguillé tu termines sur le heurtoir!!

Ma formule préférée vu mon àge c'est: il ne faut pas regretter ce qu'on afait,ses choix....C'est la vie et une autre:J'ai aimé ce que j'ai fait mais je n'ai pas fait ce que j'aurais aimé faire. Cà résume bien ma vie professionnelle et ma vie sentimentale,je ferai un papier là-dessus plus tard.....

12. Le dimanche 16 décembre 2007, 10:40 par Sekhmet la Rouge

Qu'est-ce qui fait qu'on est ce qu'on est ?
Il est certain que si je n'avais pas vécu tel où tel évènement de ma vie, je ne serais pas la même, mais que serais-je devenue si tel avait été la cas ?

Vais-je devenir quelqu'un d'autre dans d'autres vies parallèles ?
Serais-je archéologue ? spationaute ? écrivaine ? tenniswoman ? présidente de la République ?

Existe-t-il quelque part d'autres versions de moi-même qui pourraient accomplir toutes ces choses ?

TarVal : merci de te poser de si passionnantes questions et surtout merci de nous les partager.

13. Le lundi 17 décembre 2007, 13:15 par une abeille

Très intéressante, ta théorie, Tarval. Il est certain que les choix que nous prenons orientent notre avenir .... que les événements que nous vivons nous façonnent ... mais aussi nous les provoquons pour certains ...
Moi aussi, je pense quelquefois "que ce serait-il passé si ... ?", et je crois que nous sommes tous un peu comme ça.
Comme Alain, je pense qu'il ne faut rien regretter. C'est ainsi, il faut vivre dans cette vie telle qu'elle est.

14. Le lundi 17 décembre 2007, 23:11 par Chondre

Ah la fameuse rupture du continuum spatio temporel...

15. Le mercredi 19 décembre 2007, 09:28 par TarValanion

Myrtille : et encore une fois, on s'est raté...
Alain : Jsutement avec cette theorie, tu n'as pas à regretter, puisque tu sais que ailleurs tu as fait un meilleur choix.
Sekhmet : Mais c'est avec plaisir!
Une abeille : Oui, tous, à un moment ou un autre, nous nous demandons "Et si?"
Chondre : Tres dangereuse, la fameuse rupture. A eviter!