Style

Deux jours avant Noël, mon homme disait sur twitter : "Tarval a réussi à m'amener dans une boutique tenue par un de mes ex juste pour voir la tête qu'il a." En fait, ça ne s'est pas passé exactement ainsi. Asseyez vous, c'est un peu long, il vous faut le contexte.

En général, pour Noël, Bill et moi allons chez ses parents, dans la région où lui et moi nous sommes rencontrés. Nous en profitons pour y passer quelques jours et manger avec un de mes anciens collègues du coin. Ce collègue, lui aussi homo, s'entend bien avec Bill. C'est toujours un plaisir pour nous trois de nous retrouver autour d'une table.

Après être parti de l'entreprise où nous avons travaillé ensemble, il a été gérant d'un magasin vendant des produits Apple, en plein centre ville. Et il nous parlait hier du magasin à coté du sien et de son propriétaire. C'est un magasin de décoration intérieure, offert au mec en question par son compagnon. Et d'après mon collègue, le décorateur en question a bon gout, se débrouille bien et détecte les tendances juste au bon moment. Il commande les objets juste avant qu'ils fassent l'actualité de manière à avoir ce qu'il faut en stock quand les clients viennent.

Alors, forcement, quand on me dit des choses comme ça, je me dis que ça peut être intéressant d'aller voir le magasin en question et les produits. De toute façon, on devait passer à proximité avec Bill pour notre promenade de l’après-midi. En approchant, je propose donc à Bill d'y passer. Et c'est là, et pas avant, qu'il m'annonce avoir couché avec le décorateur en question.

J'ai quand même maintenu mon projet. Nous sommes arrivé dans le (petit) magasin, qui était déjà bien rempli. Nous avons fait un tour, regardé les objets. Comme d'hab, j'ai discuté avec Bill sur nos avis respectifs : "Ça, c'est sympa", "Oh que c'est moche, ce truc!", "C'est original, ça, t'en penses quoi?" ou "J'aime beaucoup, ça." Pendant ce temps, le propriétaire faisait des paquets cadeaux pour les autres clients.

Bill a profité de mes avis pour m'acheter mon cadeau de Noël (qui n'a donc pas été une surprise). Bill attrape l'objet en question et l'apporte à la caisse. Là, le propriétaire lui prend des mains, le regarde dans les yeux et se barre en arrière-boutique. Là, je dis à Bill : "Il t'a reconnu." - "Tu crois ?" - "Oui, oui, ça s'est vu." Le vendeur revient avec un carton, vérifie le contenu et fait un joli paquet cadeau. Bill paye, puis le décorateur lui tend le paquet. Et entame la conversation : "Ça va? Ça fait longtemps qu'on t'a pas vu." - "Oui, j'ai aménagé à Toulouse, j'habite avec mon copain", avec mouvement de tête en ma direction. J'ai dit "bonjour" avec un mouvement de tête, mais forcement, ça avait un peu coupé court à la conversation. Le décorateur n'a pas insisté plus et nous sommes repartis vaquer à nos occupations.

Du coup, j'ai eu 2 cadeaux pour noel, cette année : une sculpture de gymnaste en porcelaine blanche et une presentation publique par Bill de moi-meme en tant que conjoint officiel.

Commentaires

1. Le jeudi 5 février 2015, 19:42 par orpheus

La vérité ENFIN rétablie !
Et lequel des 2 cadeaux t'a fait le plus plaisir sur le coup ? Et maintenant, est-ce toujours le même ?

2. Le jeudi 5 février 2015, 21:32 par ZeuBeuBeu

Yeah, combo X2 qui fait du bien !

3. Le mercredi 4 novembre 2015, 11:13 par honeybis

Je viens enfin de te retrouver! Même si je n'écris plus sur mon blog, je cherche de temps en temps à garder le contact...
Et je ne dis pas non pour un "Toulouse Carnet", mais comme je suis devenue végétarienne, il faudra me proposer autre chose que du steak.
Une sale fera l'affaire.
Bisous!

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.tarvalanion.net/blog/index.php?trackback/982

Fil des commentaires de ce billet