Non, non, rien n'a changé

En début d'année, je vous avais fait part de ma complète démotivation par rapport à mon boulot. Je disais même que je comptais changer de travail dans l'année. A ce jour, je n'ai rien fait pour. Pourquoi?

Pour plusieurs raisons.

Déjà, je suis un grand procrastinateur. Je reporte toujours tout au lendemain, ce qui n'aide pas des masses pour changer de vie.

Ensuite, mes chefs m'ont proposé de changer de boulot. Je suis à cheval sur deux postes. A mi-temps sur mon ancien boulot de hotlineur pour Grosnavions, à mi-temps sur un poste de "pilote". C'est à dire que j'aide à gérer mes collègues, au niveau de leurs horaires, de leurs congés, de l'organisation de l'équipe, des changements qui pourraient être apportés pour améliorer notre travail. Je complète l'équipe composée de Backstabbeuse et Jument. Étonnamment, le fait de passer moins de temps au téléphone avec des gens hautains / énervés / débiles / incapables / cons améliore grandement ma propre humeur. Et donc diminue ma démotivation. Et puis lorsqu'on m'a proposé ce poste, on m'a promis plusieurs choses : un vrai CDI, un fusion de ma prime avec mon salaire, un passage sur ce poste à temps complet (plus de téléphone!!) ainsi que quelques formations. J'en ai déjà eu une, je devrais en avoir une autre cet été.
Bon, hormis une formation, je n'ai rien vu venir (comme mes collègues d'ailleurs). Je suis toujours en CDI-chantier. Ma prime reste une prime et disparait donc les jours où je suis malade / absent / en vacances. Et mon passage sur ce poste à temps complet est fortement remis en cause, suite au passage d'un "expert" du service-bureau qui considère que nous mettons trop de temps à effectuer les taches qui nous incombent. Bref.
Du coup, dans l'attente de la réalisation des promesses, mon approche est du genre : j'attends de passer les formations. Si, après ça, les promesses ne sont pas tenues, je me casse.

Enfin, une autre raison qui fait que je n'ai pas encore démissionné, c'est la suivante : si je me casse de là, qu'est-ce que je vais faire? J'ai un seul diplôme, un Bac+2, que j'ai eu de justesse. C'est un diplôme de programmation informatique, mais je n'ai pas touché à un langage de programmation depuis près de 5 ans. Je pense avoir oublié une bonne partie des rares connaissances acquises. Du coup, qu'est-ce je sais faire? C'est sur, j'ai déjà une expérience de 4 ans en support informatique. Mais c'est surtout du support pour Grosnavions. Les compétences techniques qui pourraient me servir ailleurs sont des compétences de base (windows et office). Ou alors, j'ai peut-être aussi acquis des connaissances en gestion des appels. C'est à dire que j'ai appris à gérer le téléphone, la façon de parler aux gens pour les rassurer et les calmer. Mouais... Et même si c'est le cas, ca me servirait à quoi?
En fait, j'ai l'impression de rien savoir faire. rien qui pourrait me servir à trouver un travail. Et vu que je n'ai pas encore hérité gagné au loto, avant de pouvoir démissionner, il me faut me pencher sur l'étape suivante : un autre boulot.

Bref, c'est pas gagné, mon changement d'emploi...

Commentaires

1. Le samedi 1 mai 2010, 14:54 par Flo

y a une campagne de cooptation qui s'ouvre lundi dans ma boite ;)
j'dis ca j'dis rien !
bon c'est loin d'être le paradis faut pas non plus rêver...

2. Le dimanche 2 mai 2010, 15:43 par Steelä

Sinon, pour les revirement de carriere, il existe le CIF = congé individuel de formation, que les salariés d'une boite en CDI peuvent obtenir. Ça donne droit à une formation de ton choix, dans l'organisme de ton choix, et tu reste rémunéré pendant ladite formation. Ca peut être fait dans ton domaine actuel, ou dans une toute autre branche. La seule contrainte étant d'obtenir l'autorisation du patron, (celui-ci devant justifier son refus (surcharge de travail, difficulté à te remplacer...) et convaincre un jury sur dossier de motivation qui montre... ta motivation. Bref, si tu as des envies d'autre chose, je te laisse googler la chose ;D

3. Le dimanche 2 mai 2010, 18:54 par Wizmaster

Il me semble me souvenir que l'employeur ne peut refuser qu'une ou deux fois un CIF. (en fait le faire reporter) Au bout d'un moment il est obligé de laisser le salarié y aller.
Tu peux aussi faire une VAE (valorisation des acquis de l'expérience) pour ce qui est des diplômes et éventuellement utiliser tes heures de DIF (droit individuel à la formation) accumulées pour cela.

4. Le lundi 3 mai 2010, 13:36 par TarValanion

Flo : Lundi, c'est un peu tôt.
Steela : J'avais pensé au DIF, mais pas au CIF. Faudra que je regarde. en plus, un de mes anciens collègues avait fait ça. Mais je crois qu'il faut une certaine ancienneté dans la boite pour ça.
Wizzy : Je crains qu'une VAE de mon travail actuel ne m'apporte pas grand chose pour des diplômes

5. Le lundi 3 mai 2010, 15:47 par Flo

je crois qu'elle dure jusqu'en août ...

6. Le lundi 3 mai 2010, 20:15 par Steelä

De mémoire, c'est 3 ans d'ancienneté en effet.

7. Le lundi 3 mai 2010, 22:55 par BlaireauProphete

GeorgesAbitbol en son temps, avait fait ça (CIF ou DIF j'sais plus)... résultat il s'éclate sur ses charpentes (reconversion surprenante).

Sinon, ma société recrute un informaticien, c'est grassement payé -par rapport à grosnavion- (enfin par rapport à 'ESPION'), avec voiture de fonction, tel, pc, etc. Seul Hic, le poste est basé à Lyon. Oui pour qq'un qui vient d'acheter son toit, c'est moyen.

Si tu passes par Marseille un de ces quatre, passe prendre l'apéro :)