Roumanie – Carnet de Route : Transport et déplacements

La roumanie n'étant pas si loin que ça et les moyens du groupe étant limités, nous y sommes allés en autocar. Autocar couchette afin de pouvoir dormir dedans. Ce n'est pas la première fois que nous nous déplaçons ainsi et nous commençons à être rodés. Nous avons nos duvets, nous coussins et de quoi préparer un petit déjeuner complet sur une aire d'autoroute.

La grande question cette fois-ci était de savoir si la boite de transport que nous avions contacté pourrait nous fournir un car neuf ou pas. Et en fait, non. Il lui manquait des signatures pour que le car ait le droit de circuler, et bien sur le signataire était en vacances... Du coup, notre transporteur a été obligé de louer un car couchette à un de ses concurrents. Concurrent qui en a profité pour lui refiler un vieux car bien pourri. Freins quasi-inexistants, surchauffe du moteur très régulière, sièges ruinés, embrayage défaillant et j'en passe. Deux bons points : un lecteur DVD pour les clients et un chrono-tachygraphe à disque (par opposition à ceux à cartes). Le lecteur DVD a permis aux clients de survivre aux longues heures de trajets sans mourir d'ennui et les disques ont permis à Bill de faire des infidélités à sa boite sans qu'elle le sache.
Enfin, dernier problème dans ce car : la clim. Lorsqu'elle n'était pas en marche, il y avait une fuite au dessus d'une rangée de sièges. C'est pas cool pour ceux qui sont dessous. Résultat : clim en marche à longueur de temps. Je déteste la clim. Ça souffle, c'est froid, ça tombe directement dans le cou. Heureusement qu'il faisait assez chaud dehors pour contrebalancer. On a eu un super beau temps pendant tout notre voyage et des températures entre 25 et 30° tous les jours.
Mais tout ceci ne sont que des petits désagréments mineurs du transport. LE gros problème, c'était les routes. En France et en Italie, ça va. Les autoroutes sont larges et régulières et vont d'un bout à l'autre du pays. En Slovénie et Croatie, il y a certains passages ou les autoroutes ne sont pas finies, mais on voit les travaux en passant sur les petites routes à cotés. En Hongrie, c'est pareil au niveau infrastructure, mais les conducteurs commence à se conduire (haha) un peu plus bizarrement. Mais la Roumanie, c'est vraiment un monde à part. J'ai pas traversé tout le pays, mais sur les 500 km que nous avons parcouru, nous n'avons pas vu une autoroute, pas une seule deux-fois-deux-voies, au mieux de temps en temps un passage en trois voies sur 500 m. Rajoutez à tout ceci le fait que les roumains conduisent comme des barjots et doublent partout et en tous lieux et vous aurez la recette pour une bonne cure d'adrénaline.

En fait, il y a plusieurs problèmes :

  • Tout d'abord, des petites routes, la plupart du temps sinueuses et toujours dans un état déplorable (de lapin). Il nous est arrivé de rouler sur une route classique et de nous retrouver pendant 100 mètres sur une piste de poussières et de cailloux.
  • Ensuite, se côtoient sur la route non seulement des voitures et des camions, mais aussi des vélos, des charrettes et des piétons (parfois accompagnés d'une vache). Et les charrettes ne sont pas les plus rares. Je n'ai jamais vu autant de "deux chevaux" sur la route en si peu de temps.
  • Enfin et surtout, des conducteurs qui ont compris le principe du dépassement, mais pas les dangers inhérents à ce genre de pratique. Nous avons déduit de leur comportements que les lignes blanches sont là uniquement pour la décoration. Ils doublent n'importe où, n'importe comment. En montée, dans les villages, dans les courbes, voire les trois en même temps. Un jour, notre car était coincé à 40 km/h derrière un camion d'auto-école. Il y avait dans l'ordre : le camion-école, un transport de boissons non alcoolisés, notre car et un autre camion. Ce dernier a doublé les trois qui le gênaient en plein village, à fond, sans se soucier des habitants. Si un gamin traverse à ce moment-là (et les probabilités sont fortes), c'est fini pour lui, il y passe.

Grâce à mon siège à l'avant du car et à mon apn qui fait vidéo, j'ai pu filmer quelques-uns de ces dépassements. La plupart des commentaires sont faits par ma mère... Je vous livre ici le montage réalisé. Suivez bien parce que des fois, ça commence direct!


BestOfRoumanie
Vidéo envoyée par TarValanion

Commentaires

1. Le mardi 28 août 2007, 23:42 par Nico

Mon dieu :x
Et apres on viens me dire que je roule comme un dingue. Je vais garder le lien de la video dans un coin, ca servira :p

2. Le mercredi 29 août 2007, 09:42 par fabriced

la video n'est pas accessible .. dommage

3. Le mercredi 29 août 2007, 09:46 par fabrice d

ha si ... sur dailymotion en direct ... purée, ça c'est de la conduite! ... sont cinglés

4. Le mercredi 29 août 2007, 09:46 par Spica

J'aime bien ceux qui arrivent en face et qui se rabattent juste devant vous... Enfin dans l'ensemble, ils m'ont l'air d'avoir bien compris le problème du dépassement et ses dangers : c'est juste qu'ils calculent leur coup au dizième de milliseconde près. Et qu'ils se fichent de la signalisation...

5. Le mercredi 29 août 2007, 11:38 par kheyliana

ah ben j'aurais pas eu confiance dans le car, tu ne m'aurais pas eu avec toi.

6. Le mercredi 29 août 2007, 22:50 par samantdi

Ouh la la, la vidéo est excellente mais je crois que je serais pétrifiée si je devais conduire là-bas !

Ce Billy est un héros !

7. Le jeudi 30 août 2007, 00:01 par orpheus

j'vais vomir... et je reviens...

8. Le jeudi 30 août 2007, 08:14 par TarValanion

Nico : C'est vrai, ca peut toujours servir à montrer à ceux qui critiquent.
FabriceD : Completement barjots, oui.
Spica : Excuse moi, mais doubler sans visibilité, pour moi, c'est pas calculer au dixieme de seconde pres.
Kheyliana : Le probleme c'est qu'on le savait pas avant...
Samantdi : pareil, je crois que je ne conduirai pas là-bas
Orpheus : Ah, ca te fait vomir, toi?

9. Le jeudi 30 août 2007, 11:07 par Spica

J'ai dit dixième de milliseconde... ;op