Cachez ce voile que je ne saurais voir

A moins d'avoir vécu sur Mars cette semaine, vous savez sans doute que la loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 est entrée en vigueur lundi dernier, c'est à dire 6 mois après sa promulgation, comme promis. Cette loi dit tout simplement ceci :"Nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage." Tout le reste, c'est la mise en application, les peines prévues, etc...

C'est assez clair. Mais ça m’embête quand même un peu. Ce n'est pas uniquement par anti-sarkozysme primaire ou même parce que cette loi vient de la droite alors que je tends plutôt à gauche. Non, c'est juste que je trouve cette loi un stupide et surtout mal faite.

Déjà, c'est principalement et encore une loi qui attaque les symptômes au lieu de se battre contre les causes. C'est une loi de répression pure. Et ça m’énerve. Il serait certes plus difficile, mais sans doute plus efficace de faire en sorte que les gens choisissent de ne pas se masquer, plutôt que de les y forcer. Mais bon, la simplicité, c'est mieux, apparemment.

Ensuite, réfléchissons au(x) public(s) concerné(s). Il me semble qu'on veuille nous faire croire que cette loi a 2 buts.
Le premier est d’empêcher la violence en général et le terrorisme en particulier. Une personne qui se masquera pour commettre un crime ou un délit prépare déjà son crime ou son délit. C'est un acte réfléchi. Et si on est prêt à briser une loi avec violence, on n'est pas vraiment arrêté par une loi aussi minime que celle-ci. De plus, les attaques terroristes dont on nous parle montrent de plus en plus de kamikazes prêts à mourir pour leur cause. Là encore, je ne pense pas que porter un masque ou non change quelque chose à l'action.
Le second but est d’empêcher certains maris de voiler leurs femmes. C'est pas une invention de ma part, c'est marqué dans l'article 4 de la loi : "Le fait pour toute personne d'imposer à une ou plusieurs autres personnes de dissimuler leur visage [...] en raison de leur sexe est puni d'un an d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende." Ça me semble assez clair. Là encore, je pense que ça ne sert pas à grand chose. sous couvert de vouloir libérer certaines femmes, on stigmatise une partie de la population ET on emprisonne encore plus ses femmes. Indirectement bien sûr. Une femme qui n'a pas l'autorisation de son mari de sortir "dévoilée" ne sortira plus, point, à la ligne. C'est pas toute à fait de la double contrainte, mais presque. "Tu ne sors pas sans ton voile.", d'un coté et "Tu ne sors pas avec un voile." de l'autre. Le résultat me semble vite vu. Je préfère qu'une femme sorte de chez elle, masquée ou non, et rencontre un minimum de personnes hors cercle familial, plutôt que de rester coincée chez elle, soumise à son ménage.

On peut aussi se demander ce que définit l'expression "une tenue destinée à dissimuler son visage". J'imagine que c'est à partir du moment où on n'est pas sûr de reconnaitre un visage. A moins que ce ne soit à partir du moment où on ne peut pas prouver le lien entre un visage et une identité. Est-ce que des lunettes de soleil dissimulent un visage? Pas dans mon cas, j'ai un grain de beauté sur le menton... Et une capuche? Ou une casquette? Ou un foulard de cou qui remonte jusqu'au nez? C'est pas très très clair comme expression. Ça va porter à confusion et donc à erreur judiciaire

Et enfin, il y a un dernier point qui me chiffonne beaucoup. C'est "l'espace public". Selon l'article de 2 de cette même loi, "l'espace public est constitué des voies publiques ainsi que des lieux ouverts au public ou affectés à un service public". Je trouve que ça englobe quand même beaucoup de chose. Éventuellement, je peux comprendre que dans certains lieux "affectés à un service public", on demande aux gens de se "démasquer". Je peux comprendre qu'on demande un visage découvert pour entrer dans une mairie, une école, une gendarmerie, etc. (Et encore...) Mais les voies publiques et les lieux ouverts aux publics, ça me dérange. On est bien d'accord que cette loi restreint la liberté de gens à s'habiller comme ils le veulent. Moi, quand j’étais petit, on m'a appris que "la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres". Or, je ne vois pas en quoi la liberté de porter un masque (ou des lunettes de soleil, ou un bandana, ou une casquette, ou un voile, etc.) empiète sur la liberté des autres usages de la rue. Il me semble bien que tout le monde devrait avoir le droit de porter ce qu'il veut (hors impudicité et mise en danger manifeste d'autrui).

Donc pour résumer, cette loi ne me plait pas du tout. Mais bon, je ne suis qu'un seul homme et si cette loi a été voté, c'est que la majorité était d’accord, au moins indirectement. Et la majorité ne peut pas avoir tort, si?


Vous pouvez aussi lire le point de vue d'Embruns sur son blog. Le billet s'intitule Liberté amochée.

Commentaires

1. Le mercredi 13 avril 2011, 23:25 par Eric

Pas la majorité mais la minorité qui a reçu le plus de voix. C'est toujours bon de le rappeler. La plupart de nos députés reçoivent moins de 30% des suffrages exprimés au premiers tour, moins si on rapporte ça aux électeurs, et encore moins si on rapporte ça à la population. Le fait que ça se traduise en majorité à l'assemblée ne veut pas dire que "la majorité des gens" est d'accord, même si on imagine une représentation parfaite des idées par les élus.
Notre système privilégiant exagérément le plus fort par rapport aux autres, est littéralement une dictature de la plus grosse minorité et non une dictature de la majorité.

2. Le jeudi 14 avril 2011, 23:01 par Alain

Pas d'acc avec toi, réponse sur mon blog

3. Le vendredi 15 avril 2011, 09:49 par Pierre

Tu dis ça parce que tu kiffes les masques ;-)

4. Le vendredi 15 avril 2011, 12:09 par Loup

Il faudrait voir ce que ça donne lors d'un prochain carnaval ou à l'occasion d'un halloween : que vont-ils faire aux gamins qui, dans l'espace public, porteront une tenue destinée à dissimuler leur visage ?

5. Le mardi 19 avril 2011, 21:40 par Jonathan D.

Et moi qui rêvait du naturisme partout, ça va pas aider...