Recette de dessert

Alors hier, pour faire plaisir aux papilles de mes invités, et dans l'optique d'achever le bouchage d'artère des convives, j'avais préparé un dessert un peu lourd pour bien tasser la raclette.

Ce dessert, c'est le Banoffee Pie.

Si vous ne connaissez pas, je vous propose de vous précipiter dans la salon de thé le plus proche et de gouter ce délicieux gâteau. En attendant, je vous donne ma recette.

Cette recette est assez simple, d'autant plus que ce gâteau ne demande aucune cuisson. Ce qui peut être un avantage pour les cuisiniers débutants et les handicapés de la cuisson. Par contre, il vous faut un frigo, voir un congelateur. Il vous faudra aussi un ustensile particulier : un moule dont le coté s'enlève. C'est nettement plus facile au moment de servir le gâteau. Ou alors, vous pouvez prendre des petits verres et de faire des parts individuelles dès le départ.

Une fois que vous avez ça, mettez votre moule au frais dans le frigo. Pendant que vous préparez les ingrédients, il prendra une température idéale pour le gâteau.

Première étape : la "pâte". Il s'agit en fait d'une "chapelure" à base de biscuit. Personnellement, j'ai acheté un paquet de petit beurre. Je les ai pilé avec un mortier et un pilon. Pas trop fin quand même. On ne cherche pas avoir une poudre fine. Ce n'est pas trop grave s'il reste des morceaux.Une fois tous les biscuits du paquet pilé, on rajoute 150 g de beurre fondu, histoire de lier le tout. On dépose le tout au fond du moule et on tasse un peu. Le tout repart au frigo.

Deuxième étape : le "liant". Pendant que la pâte refroidit au frigo, on mélange dans un bol un pot de confiture de lait avec de la crème fraiche. Le but est d'obtenir une matière assez collante pour bien tenir la chapelure de l'étape précédente, mais assez liquide pour être facilement etalable. Pour les proportions, j'avais un pot complet de confiture de lait (200 g) mélange à pas tout à fait un pot de 200 ml de crème liquide. Comme j'ai fait ça à bisto de nas, je ne saurais vous dire exactement combien de crème j'ai utilisé. Lorsque j'ai obtenu un texture qui me plaisait, j'ai arrêté. On verse le résultat sur la chapelure et on étale bien le tout. Le but étant d'obtenir une bonne couverture avec une épaisseur pas trop importante. On remet le moule au frigo.

Troisième étape : le fruit. Dans Banoffee Pie, il y a "Ban". C'est parce que la prochain ingrédient, c'est la banane. Une ou deux bananes, en fonction de la surface du gâteau et de l'épaisseur des tranches. On coupe les bananes en tranches qu'on dépose par dessus le "liant" de l'étape précédente. Là encore, il vaut mieux prévoir assez de tranches pour couvrir toute la surface du gâteau. On remet encore une fois le tout au frais.

La quatrième et dernière étape dois être faite au dernier moment. Il s'agit de recouvrir tout ce qui a été préparé précédemment d'une grosse couche de chantilly. Vu mes capacités en cuisine, j'ai préféré acheter un bombe de chantilly dans le supermarché le plus proche. Cinq minutes avant le dessert, j'ai vidé toute la chantilly sur le gâteau. Et là, je pense avoir fait une erreur. J'ai tout remis au frigo. D'après moi, la température n'était pas assez basse et la chantilly à commencé à tomber. Je pense que j'aurais du mettre le tout au congélateur pour être sûr.

Heureusement que je l'ai servi rapidement. Et c'est là que le moule particulier prend tout son intérêt. Malgré ça, j'ai quand même réussi à servir des parts assez éclaté, un peu à la Hiroshima. Mais tout le monde a trouvé le gâteau bon. Je pense donc que j'en referai, à l'occasion.

Commentaires

1. Le dimanche 31 octobre 2010, 14:45 par Tambour Major

Tu n'as commis aucune erreur dans ta recette, ou plutôt si : l'emploi de chantilly en bombe (sacrilèèèèèèèège !). La chantilly en bombe ne tient pas. Jamais. C'est conçu pour. 25 ans d'expertise industrielle pour obtenir ce magnifique résultat : à l'instar d'autres substances obtenues à la force du poignet et qui au départ on peu de tenue, tout se liquéfie assez rapidement pour donner une substance visqueuse que tu as pu admirer sur ton banoffee.
Contrairement à ce que l'on croit, monter une chantilly au batteur électrique n'est pas très compliqué et offre un résultat incomparable ;)

2. Le dimanche 31 octobre 2010, 16:05 par enflammee

Y'a un produit miracle pour faire tenir la chantilly-maison (heing ?), le sachet de fixe-chantilly !

Pour ceux qui n'aiment pas la banane, à remplacer par des poires fondantes, ça marche aussi.

3. Le dimanche 31 octobre 2010, 16:42 par gouli

Ta recette est sympa. Bonjour les calories. Je vais tester. Dur, dur après une raclette.

4. Le dimanche 31 octobre 2010, 18:33 par samantdi

C'était délicieux et pas lourd du tout ! Merci pour la recette, je la referai.

5. Le lundi 1 novembre 2010, 13:44 par Axel

Sans rapport - quoi que - mais "à bisto de nas" c'est de l'espagnol, de l'occitan, du catalan ?
J'ai toujours entendu ma mère dire "abistolenas" (en tout cas c'est ce que j'entendais !), du coup l'expression m'a interpellée.

6. Le mardi 2 novembre 2010, 18:32 par Alain

Bon j'aurais bien aimé y goûter surtout à la Chantilly!
Axel "a vista de nas" est de l'occitan, c'est plus class que "au pif" :-)

7. Le mardi 2 novembre 2010, 22:58 par Rod_cook

D'accord avec Tambour Major sur la Chantilly

Sinon ca a l'air absolument quand même particulièrement ultra méga lourd : je me suis liquéfié au fur et à mesure de la recette... Je sais pas ce qu'on peut rajouter pour allourdir !?!
Après une raclette en plus, c'est un coup à finir aux urgences !

8. Le mercredi 3 novembre 2010, 12:34 par ZeNono

Alain, c'est pas plutôt "A vue de nez" plutôt que "au pif" ? ;)

9. Le jeudi 4 novembre 2010, 15:17 par Ariel Peyre

Je renvois les amateurs de mesures nasillardes au document suivant : http://aviatechno.free.fr/files/nf_... , qui ne devrait pas manquer de mettre tout le monde d'accord.

10. Le vendredi 5 novembre 2010, 15:25 par Mel'O'Dye

@ZeNono > "à vue de nez" "au pif(omètre)" ... tout ça c'est kif-kif hein ... c'est de la cuisine à l'instinct ;-p

11. Le vendredi 12 novembre 2010, 16:49 par Khey

Instinct ouo pas, le banoffee est une tuerie !