Iwak 15 : Imke

Imke était une guerrière mais pas une combattante. Elle avait été formée au combat, et bien formée même, mais souhaitait éviter la violence autant que possible. Sa préférence allait plutôt au soutien des autres soldats, en particulier ceux en première ligne ou en avant-poste. Paradoxalement, Imke demandait à servir dans ces compagnies, mais cherchait à obtenir un poste lui permettant de rester dans l'ombre et de ne prendre part au combat qu'en dernière extrémité. La plupart du temps, elle occupait un poste de cantinière ou lié à la logistique alimentaire.

Et c'est là qu'Imke excellait. Sa magie se retrouvait dans tous ses plats. Même si le poste n’était pas officiellement créé, Imke se retrouvait à préparer les repas de ses compagnies. Tous ceux qui servaient avec elle apprenaient très vite que ses plats avaient meilleur goût et plus d'effet que n'importe quelle autre nourriture servie dans l'armée.
Imke profitait d’être au fourneaux pour ensorceler discrètement les plats. Pas pour les rendre meilleurs, elle n'avait pas besoin de magie pour ça. Seulement de son expérience. Mais pour aider les combattants. Ceux qu'elle nourrissait se fatiguaient moins vite, étaient blessés moins souvent ou moins profondément, avaient un moral plus élevé, récupéraient plus rapidement, et ainsi de suite. La discrétion et le petit nombre de combattants concernés firent qu'Imke n'eut jamais à se justifier auprès d'un quelconque état-major. Officiellement, les avant-postes où elle servait avaient juste un peu plus de chance que les autres, rien de plus.

Cuisinière et militaire, Imke chérissait son outil de prédilection : un couteau. Elle en avait changé la forme et l'apparence au cours des années et des époques, mais elle ne se déplaçait jamais sans la lame à laquelle elle était liée. Et elle savait s'en servir de nombreuses manières. Qu'il faille émincer des oignons ou désosser un jambon, qu'il faille couper les tendons d'un adversaire ou retirer une balle d'un compagnon, Imke ne rechignait pas à la tâche.

Et au pire, si rien d'autre ne suffisait, Imke savait aussi donner le coup de grâce. Dans le feu de l'action ou après réflexion, mais toujours avec rapidité et compassion. Imke souvent nourrissait, parfois tuait, mais toujours aimait.


Inktober With A Keybord, Jour 15 : "Sorcière cuisinière" et "Avant-poste"
Chaque jour d'Octobre, un texte avec deux thèmes imposés. Le premier vient de la liste Witchtober, le second de la liste officielle Inktober.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.tarvalanion.net/blog/index.php?trackback/1016

Fil des commentaires de ce billet