Iwak 11 : Mélusine

Pour ses parents, Mélusine avait la chance de profiter des meilleurs points de deux mondes. Pour Mélusine elle-même et pour de nombreuses autres personnes autour, c'etait l'inverse : aucun des avantages et tous les inconvénients.

Il faut dire que Mélusine était ce que certains appelaient une "sang-mêlé" : sa mère était une sorcière et son père faisait partie du peuple des fées. Pour chacun des deux peuples, le couple était déjà une mésalliance et la progéniture ne pouvait être que répugnante. Les sorcières ne voyaient que la beauté éthérée de son visage et de ses cheveux lumineux, les fées n'hésitaient pas à parler de ses "jambons" ou de sa "charpente". Quant aux humains ordinaires, ils trouvaient que Mélusine ressemblait à une femme comme une autre. Elle était au goût de certains et quelconques pour d'autres. Mais aucun humain ne la trouvait répugnante. Ainsi, dès qu'elle put, Mélusine s'enfuit. Elle choisit une des villes les plus peuplées de la planète et s'y installa, profitant de l'anonymat de la foule, gardant ses sortilèges et ses charmes pour une sphère très privée. Son but était de vivre sa vie tranquille, sans se faire repérer par une fée ou une sorcière de passage.


Inktober With A Keybord, Jour 11 : "Sorcière féerique" et "Repugnante"
Chaque jour d'Octobre, un texte avec deux thèmes imposés. Le premier vient de la liste Witchtober, le second de la liste officielle Inktober.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.tarvalanion.net/blog/index.php?trackback/1011

Fil des commentaires de ce billet