Deux fables par Alan de la Hont

Encore un billet qui n'est pas vraiment de moi. On m'a envoyé 2 "parodies", qui seront pour vous l'occasion de réviser vos fables de La Fontaine. Je ne suis pas fan de l'exercice de style, mais il est possible que ça vous fasse rire. Et c'est à diffuser.

Aucun rapport avec les textes promis dans le dernier billet et qui doivent démarrer mardi.

L’âne vêtu de la peau du lion

De la peau du Lion l'Âne s'étant vêtu.
Était craint partout à la ronde :
Et bien qu'animal sans vertu.
Il faisait trembler tout le monde.
Un petit bout d'oreille échappé par malheur
Découvrit la tourbe et l`erreur :
Martin fit alors son office.
Ceux qui ne savaient pas la ruse et la malice
S'étonnaient de voir que Martin
Chassât les lions au moulin.

Force gens font du bruit en France.
Par qui cet apologue est rendu familier.
Un équipage cavalier
Fait les trois quarts de leur vaillance.

Jean de la Fontaine


L’homme vêtu des habits de président

D’habits de président , l’homme s’étant vêtu,
Était craint partout à la ronde
Hauts talons, rolex de grand crû,
Il faisait trembler tout le monde.
Quelque petite phrase échappée par malheur
Découvrit le fourbe et l’horreur :
Peuple fit alors son office.
Ceux qui ne savaient pas la ruse et le cynisme
S’étonnait de voir les Français
Partir en chasse à l’Elysée

Force gens font du bruit en France
Par qui cette historiette est rendue familière
Un bombement de torse et une allure fière
Font les trois quart de leur vaillance.

Alan De La Hount


La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf.

Une grenouille vit un bœuf
Qui lui sembla de bonne taille.
Elle qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse, s'étend et s'enfle, et se travaille
pour égaler l'animal en grosseur?
Disant :" regardez bien ma sœur;
Est-ce assez ? dites moi : n'y suis je point encore ?
- Nenni - m'y voici donc ? - point du tout- m'y voila ?
- Vous n'en approchez point . La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle en creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages

Jean de la Fontaine


Le petit président qui veut se faire grand

Un Nicolas vit Obama
Qui lui sembla plein de puissance.
Lui qui n'était le chef que d'un petit état,
Envieux , il s'étire, et s'enfle d'arrogance
pour ressembler à un vrai président
Disant : " regardez moi bien Mam,
Est-ce assez ? Dites moi : ai je l'air aussi fort ?
- Que non - m'y voici donc ? - Point du tout. - M'y voilà ?
- Cher protecteur, vous n'y êtes point. Et le chétif pécore
S'enfla si bien qu'il en creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages
Tout petit avocat voudrait paraître énarque
Tout piètre président voudrait mener la barque
Mais le peuple parfois sait bien tourner la page

Alan De La Hount