The Wheel had a hiccup...

"Death comes for us all. We can only chose how to face it when it comes." Aviendha

Bon, je n'ai pas envie de transformer mon blog en rubrique necrologique, mais là, je ne peux pas faire l'impasse :


Robert Jordan est mort le 16 septembre 2007 à 14h45, emporté par l'amylose qui le rongeait depuis plus de 18 mois.

Robert Jordan, c'etait qui? Robert Jordan, de son vrai nom James Oliver Rigney, etait un des meilleurs ecrivains que je connaisse. Il a ecrit la serie des Fallon et plusieurs histoires pour Conan le Barbare. Mais surtout, Jordan etait connu pour sa grande saga, La Roue du Temps. Actuellement, et depuis fin 2005, de nombreux lecteurs attendent le dernier tome de la serie. Bien que se sachant malade depuis un certain temps, Jordan continuait d'ecrire ou de preparer ce dernier tome. Il disait qu'il continuerait à ecrire jusqu'à ce que les clous de son cercueil soient plantés. Ce fut le cas. Jusqu'au dernier moment, il a reflechit à l'intrigue et preparé les chutes, enregistrant ses idées pour l'armée d'ecrivains (comme il disait lui-meme) qui les convertissait en chapitres.

Robert Jordan, c'est l'homme qui a ecrit le premier roman que j'ai acheté en anglais. A l'epoque, j'essayais de dechiffrer tous les mots que je rencontrais en cherchant sur le dictionnaire. Bien sur, j'avais rapidement abandonné, La Roue du Temps contenant des termes autrements plus compliqués qu'un Harry Potter. Mais l'intrigue etait tellement interessante que j'y suis revenu des que possible. Et je crois que si on doit resumer la Roue du Temps en un mot, ce serait justement celui-ci : intrigue. Cette saga n'est pas une histoire manicheenne où le heros et ses amis doivent triompher du mechant. Cette histoire ne parle pas de deux camps s'opposant, mais de plusieurs dizaines de groupes s'alliant, se trahissant, se combattant dans differents buts tels que la survie, la conquete, le savoir ou juste l'envie de vivre en paix. Imaginez des magiciennes partagées d'abord en sept puis en deux fois sept groupes. Imaginez une guerre medievale à l'echelle de l'europe entiere. Imaginez des habitants du deserts, secs, furtifs et plus doués au combats que n'importe quel autre peuple. Imaginez un continent entier basé sur le systeme des castes et l'esclavage. Imaginez un ordre militaire qui n'aurait rien à envier à l'Inquisition. Imaginez des hommes avec assez de pouvoir pour detruire des continents et assez de folie pour tenter de le faire. Et maintenant, pensez que chaque membre de chaque groupe poursuit son propre but, jamais exactement le même que celui de son voisin le plus proche. Robert Jordan, c'etaitt l'homme qui a imaginé tout ceci et meme plus. Et qui s'est eteint hier.

Lay down your heavy mountain, Robert Jordan. May the Wheel weave you a nice Pattern for your afterlife.
The light shine on you, Robert Jordan, and may you shelter in the palm of the Creator's hand. The last embrace of the Mother welcome you home.