Chapitre 2

Pendant que l'Europe s'installait dans une sécurité liberticide, le monde continuait de tourner. La science évoluait à grands pas. Depuis que la nanotechnologie était devenue facilement utilisable, en 2038, de nombreuses découvertes avaient été effectuées, en particulier dans les domaines de la médecine et de l'informatique. A taille égale, un ordinateur de 2040 était 100 fois plus puissant que ceux du début du siècle. Et la médecine... La médecine, j'en parlerais plus tard

En politique aussi, le petit était utilisé pour faire du grand. Les accords de libre échange ou de libre circulation ne suffisaient plus. La plupart des petits pays se regroupèrent pour créer de grandes puissances. L'Europe des 34 fut transformé en un état fédéral de fait et de nom. Les pays du Maghreb se regroupèrent pour former un seul état. Les deux Corées se réunirent et se fondirent dans l'Empire Nippon. Les dragons et les tigres d'Asie méridionale s'assemblèrent aussi. Les iles d'Océanie furent absorbées par l'Australie. L'Etat du Centralmerc fut crée par le Mexique, ses voisins d'Amérique Centrale et les iles Caraïbes. La forêt amazonienne fut entourée de tous cotés par l'Empire Inca. Malgré la destruction du tombeau de Lénine (ou peut être à cause de cette destruction) l'URSS se reconstruisit et récupéra toutes les républiques ayant fait sécession. Le Népal, le Sri Lanka et le Bengladesh firent leur entré dans la Nouvelle Inde. L'Arabie devint un état entier s'étalant de l'Asie Mineure au Yémen et de l'Egypte au Pakistan. Israël s'étendit et récupéra le territoire complet de la Palestine. Les palestiniens émigrent en Arabie. Yerushalayim et Al-Makkah acquièrent le statut de villes-états comme Il Vaticano.

Pendant ce temps, les états déjà assez grands se mettaient eux aussi aux puces. Il n'avait pas fallu longtemps au digne successeur de G.W. Bush pour y voir son intérêt. L'Empire du Milieu ne fut pas loin derrière. Apres tout, quoi de mieux pour un état censeur? Et petit à petit, tous les nouveaux états y passèrent. Bien sur, il restait encore des "zones libres" comme en Europe. Les déserts par exemple : le Gobi, le Sahara, le Nadj et l'Outback. Certains pays comme La Nouvelle Inde ou Israël. Les grandes forêts du Canada et d'Amazonie. Les petites iles de la Nouvelle Australie. Et bien sur toute la partie du continent Africain situé au sud du Sahara.

Car au meme moment, les états d'Afrique du sud du Sahara continuaient à bouillir. Guerres civiles, élections truquées, guérillas, famine, sida et autres maladies gardaient cette région dans un état de chaos permanent. Ce chaos était bien sûr soigneusement, bien que discrètement, entretenu par les pays "développés". Apres tout, il faut bien quelqu'un pour acheter les armes. Mais tout ceci empêchait les africains de construire quoi que ce soit de durable.

En effet, tous ces grands états ne pouvaient plus être gérés uniquement par des humains. Alors de gros ordinateurs furent créés. Ils permettaient de calculer, de vérifier et de recalculer. Ils ne furent pas dotés d'une intelligence artificielle. Pour plusieurs raisons : d'abord parce qu'il n'y avait jamais eu de résultats satisfaisants de ce coté, ensuite parce que aucun politicien ne souhaitait être remplacé, fusse par une machine, et surtout parce que personne n'aurait accepté de programmer un telle AI.

Mais les ordinateurs étaient là. Et ils pouvaient faire pratiquement tout ce qui leur était demandé. Non seulement, ils contenaient tout le savoir de l'humanité, mais en plus, ils avaient toutes les informations sur toutes les personnes abritant une puce.

Pourtant, des personnes, il y en avait. Depuis l'évolution de la médecine, l'espérance de vie moyenne dans la plupart des pays dépassait les 100 ans. Moi-même, à l'heure où j'écris, j'ai plus de 90 ans. Et je ressemble à mon père. A l'époque où il en avait 60. Nous mourrions moins. Ou plutôt, moins vite. Par contre, nous naissions toujours aussi rapidement. Ce qui a entrainé une surpopulation. Déjà, au début du siècle, nous étions 20% de la population à nous partager 80% de la richesse planétaire. Alors après... Plus de guerres, pratiquement plus de meurtres, pratiquement plus d'accidents mortels... Tellement de survivants, tellement de vivants aussi. Et de plus en plus d'oisifs, forcés pour la plupart. Heureusement que les dirigeants arrivaient à les occuper. Jamais l'expression "panem et circensis" n'avait trouvé une meilleure application. Cependant, il restait quand même des problèmes. Le manque d'emplois, le manque de logements, le manque de nourriture. Il fallait trouver une solution...

Et quelqu'un l'a trouvée.

Commentaires

1. Le dimanche 11 mars 2007, 16:57 par orpheus

okay, nouvelles données intégrées jusqu'au prochain épisode...

2. Le lundi 12 mars 2007, 19:41 par kheyliana

La solution stp, allez donne nous la solution ...

3. Le mardi 13 mars 2007, 09:34 par Spica

Ca alors, je viens de me rendre compte grâce à ta carte que j'étais incapable de placer la (les) Corée correctement avant. Je la voyais beaucoup plus bas que ça sur la carte...