Nouvelle occupation manuelle

J'ai acquis dernièrement une nouvelle compétence, qui me permet d'occuper mes mains tout en écoutant des podcasts : le travail du cuir !

Alors, je vous vois venir : non, ce n'est pas sexuel. (Enfin, pas forcement.) Il s'agit de créer des objets utiles et/ou beaux et qui me font plaisir. Pour le moment, je n'ai mené à terme que deux projets : un porte-cartes (format carte de crédit) et une sacoche pour ceinture.

J'ai appris en expérimentant à partir de quelques connaissances glanées via des tutoriels youtube. Je conseille trois chaînes :

Mention spéciale pour cette dernière, qui non seulement est très didactique et très bien fournie, mais en plus est présentée par Chuck Dorsett, un américain dont l'accent et la diction me font beaucoup sourire.


Le premier projet était plutôt aisé. J'avais récupéré un patron sur internet et il suffisait de trois découpes, deux plis, deux couture sur un seul morceau de cuir. J'y ai rajouté un coup de teinture pour que ce soit plus joli et voilà ! J'y ai passé peu de temps et je m'en sers tous les jours, vu qu'il contient le badge qui me permet de rentrer dans le bâtiment où je bosse.

Le deuxième projet a été nettement plus compliqué. Il faut dire que je me suis rajouté quelque complications. Déjà, il est en deux morceaux séparés, qu'il a fallu regrouper. Ensuite, un des deux morceaux n'était plus plat, mais avait été déformé pour prendre une forme parallélépipédique. Les deux morceaux sont reliés par des coutures, mais l'une d'elles est à l'intérieur alors que les deux autres sont à l'extérieur. J'ai aussi voulu rajouter une décoration, sous la forme d'une croix occitane. Et comme je galérais pas assez avec ces coutures, j'ai rajouté une doublure interne en jean noir. Doublure qui masquait tous les points de couture pré-troués. J'ai aussi rajouté quatre sangles : deux pour fermer la sacoche et deux pour l'accrocher à une ceinture. Là encore, la doublure m'a bien gêné. Mais en fin de compte, pour un début, je pense que le résultat est déjà pas mal

-


Bien sûr, j'ai pris note de tous les obstacles rencontrés et de tous les défauts qui en résultent pour ne pas recommencer.

  • Premier point : faire un patron !!! Je me suis lancé à l'arrache pour ce deuxième projet, sans mesure, sans modèle. Résultat : je me suis pris la tête et j'ai utilisé beaucoup trop de matière.
  • Deuxième point : réfléchir à l'ordre des actions. Entre la teinture, le repoussage, les coutures, les découpes et le reste, il y a un ordre à respecter si on ne veut pas trop s'emmerder.
  • Troisième point : utiliser du cuir moins épais. Celui que j'ai utilisé jusqu'à maintenant est bien résistant et solide, mais trop épais pour la couture ou les plis.

Il me reste encore du cuir et je vais continuer à faire quelques projets. Le prochain sera un bracelet de cuir pour mettre autour de mon poignet, le suivant sera sans doute un gantelet qui couvrira mon avant-bras.

Commentaires

1. Le mardi 12 mars 2019, 11:41 par Matoo

Rolololo, tu as toute mon admiration. :D

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.tarvalanion.net/blog/index.php?trackback/997

Fil des commentaires de ce billet