Mot-clé - Fiction

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 5 mai 2009

Tout a un prix.

Parce que c'est les vacances, je vous livre ici une petit fiction.

Attention, c'est pour un public averti et surtout majeur. Ne pas lire la suite si vous êtes mineur! Ce texte s'adresse principalement aux homosexuels mâles. Les autres majeurs peuvent lire, mais l'intérêt est bien moindre. Ce texte est la suite d'un texte que j'ai écrit l'année dernière. Il s'intitulait "Soleil Printanier" et vous pouvez le lire en cliquant ici. Si vous êtes sages, je mettrai en ligne demain le making-off de ce texte.

Ce texte est une fiction. Dans la vraie vie, il reste plein de saloperies qui trainent. Même si les personnages ne se protègent pas dans cette histoire, vous devez utiliser un préservatif!

Fini le blabla, place au texte.

Lire la suite...

mardi 10 mars 2009

Watchmen - le film

Je suis allé voir Watchmen hier soir au cinéma. J'ai bien bien aimé. J'avais lu la BD avant et j'avais aussi beaucoup aimé.

Lire la suite...

lundi 2 mars 2009

Dur d'etre un vampire

En ce moment, je lis la serie des "Twilight" de Stephenie Meyer. Je n'ai pas vu le film, je prefere lire les bouquins. Je vous promets, je ne spoilerai pas dans ce billet.

Lire la suite...

samedi 12 juillet 2008

Soleil printanier

Parce que le samedi, c'est permis. Je vous re-livre ici une petit fiction.

Attention, c'est pour un public averti et surtout majeur. Ne pas lire la suite si vous êtes mineur! Ce texte s'adresse principalement aux homosexuels mâles. Les autres majeurs peuvent lire, mais l'intérêt est bien moindre.

Ce texte est une fiction. Dans la vraie vie, il reste plein de saloperies qui trainent. Même si les personnages ne se protègent pas dans cette histoire, vous devez utiliser un préservatif!

Plus de blabla, place au texte.

Lire la suite...

vendredi 20 juin 2008

Laminak

Parce que le vendredi, c'est permis. Parce qu'il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis. Je vous livre ici une petit fiction.

Attention, c'est pour un public averti et surtout majeur. Ne pas lire la suite si vous êtes mineur! Ce texte s'adresse principalement aux homosexuels mâles. Les autres majeurs peuvent lire, mais l'intérêt est bien moindre.

Ce texte est une fiction. Dans la vraie vie, il reste plein de saloperies qui trainent. Même si les personnages ne se protègent pas dans cette histoire, vous devez utiliser un préservatif!

Plus de blabla, place au texte.

Lire la suite...

samedi 7 juin 2008

Tale of a city

Dans mes rêves, il y a une ville. Cette ville, je la visite régulièrement, la nuit.

Lire la suite...

jeudi 13 décembre 2007

La Roue tourne

Petite info ininteressante pour la plupart des gens.

L'auteur qui prendra la suite de Robert Jordan pour ecrire le douzieme et dernier tome de "The Wheel of Time" est Mr. Brandon Sanderson, auteur de "The Mistborn Series" et "Elantris". Bien sur, on s'inquiete un peu de voir un auteur finir ce qu'on a tant apprécié d'un autre. Mais en theorie, tout devrait bien se passer. Brandon Sanderson a été choisi par Harriet Jordan, parmi une liste d'auteurs selectionnés par Jordan lui-meme. Harriet Jordan, femme du regretté ecrivain, etait la relectrice de tous les livres de son mari et elle occupera le meme poste pour le dernier tome, afin que le ton et l'ecriture soient le plus proche possible de l'original. De plus, Jordan avait TOUT prevu avant de mourir et a laissé de nombreuses notes ecrites ou parlées.

Le manuscrit sera delivré en Decembre 2008 et le livre sortira pendant l'automne 2009. Encore deux ans à attendre... Mais au moins, on a une date et un nom. Maintenant, nous savons qu'il y aura une fin à l'une des plus grandes sagas jamais ecrites.

Source : Les news de Looking for Group et le site de la maison d'edition.

mercredi 19 septembre 2007

"Pars vite et reviens tard"

Il y a de ca trois semaines, j'ai trouvé le bouquin de Fred Vargas sur le bureau d'une collegue. Avec son accord, je lui ai emprunté pour le lire.

Lire la suite...

dimanche 16 septembre 2007

Ame Armée

Le texte qui suit est une fiction qui se deroule dans l'uchronie nommé Valan Universe. Si vous ne voyez pas du tout de quoi je veux parler, vous pouvez lire (et je vous le conseille pour votre comprehension de ce qui va suivre) le fichier pdf intitulé "Meurtre officiel". Le lien vers ce fichier est juste à gauche.

Lire la suite...

mercredi 20 juin 2007

Dernieres lectures

Pour mon anniversaire, j'ai eu, entre autres, trois livres. De trois personnes differentes.

Lire la suite...

lundi 4 juin 2007

Week-end pyrénéen

Dimanche, je suis allé faire un tour chez mes parents, à la fois pour feter la fete des meres et pour feter l'anniversaire de mon pere. Normalement, c'est le 19, mais comme il n'a pas de week-end libre aux alentours, nous l'avons fété hier.

Lire la suite...

mercredi 16 mai 2007

7 Tranches, pas trop epaisses

"Dieu n'a pas réponse à tout (mais Il est bien entouré)" est une BD bien sympathique. Je pense que le titre est assez clair. Sachez seulement que l'entourage de Dieu comprend, entre autres, Mozart, Freud, Al Capone et Marylin Monroe, et que tous ces gens vont se retrouver sur terre à notre epoque pour aider les gens. J'aimerais bien que certaines personnalités politiques prennent exemple sur Lui.

"Si j'etais banquier, j'aiderais ceux qui ont des vrais projets" - C'est ca. Si t'etais banquier, tu te ferais le plus possible de fric en prenant le moins possible de risques, comme tous les autres.

"Si j'etais Ministre de l'Education Nationale, je supprimerais des programmes tout ce qui sera pas utile dans la vie." - Rejouissez-vous, chers eleves, l'ecole sera finie apres la cinquieme. Vous savez lire, ecrire et compter, tout le reste c'est du superflu, et donc à supprimer. Qui a besoin, dans sa vie de tous les jours, de connaitre les aventures de la Princesse de Cleves, le resultat des elections de 1936, les genes responsables des yeux bleus ou la maniere de resoudre une equation du second degré?

Le plan Paoueur Eïth est en marche, on reduit les couts de bureau et de telephone. J'ai vu pas plus tard que hier apres-midi un employé de Grosnavions assis dans un couloir telephoner depuis un portable.

"But she knew a different man by a different name - the father of her son, the tender lover" - Heureusement qu'il est tendre. Son nom, c'est quand même "Le pilier"

Il y a des preservatifs geants dans les jardin du Palais Royal, à Paris.

Gilda, suivant l'exemple de Robertson, veut etre physicienne et magicienne.

dimanche 25 mars 2007

Chapitre 4

Apparemment, je n'étais pas le seul à avoir envie de marcher. Les rues n'étaient ni plus ni moins remplies que d'habitude, mais la population n'était pas la même. Pour une fois, il n'y avait pratiquement que des personnes seules. Presque aucun groupe en vadrouille, ni aucun couple discutant en amoureux. Par contre, combien de gens seuls, perdus dans leur réflexion, avançant sans but, sans même regarder où les menaient leurs pas. Ce fut le premier acte de ce qui fut appelé Mars 53 : La Grande Léthargie. Pendant deux bonnes semaines, plus personne n'eut goût à rien. Les endroits consacrés aux loisirs furent désertées, les salles de cinéma étaient vides, les restaurants périclitaient, les bars devinrent sinistres et l'audimat descendit en chute libre. Par contre, les rues piétonnes, les parcs et les jardins furent pris d'assaut. Les bancs publics ne servaient plus aux bécots des amoureux mais à la mélancolie des désespérés. Un peu comme si chacun voulait être seul mais en compagnie des autres. Un peu comme si chacun voulait être à portée d'un autre, mais sans vouloir faire le premier pas. L'interdiction de parler restait encore dans nos esprits. Personnellement, je réfléchissais encore à ce que je devais faire. Pas à comment, ni à pourquoi. Le pourquoi je le savais, et le comment viendrait plus tard. Si nécessaire.

En attendant, l'Europe était devenue léthargique. Et d'après ce que nous en savions, les autres pays subissaient les mêmes effets. Evidemment, nous ne pouvions en être sûrs, mais, personnellement, j'étais persuadé que la cause était la même. Les medias n'avaient pratiquement rien à dire. Rien ne se passait. De toute façon, les journalistes étaient amorphes, eux aussi.

Mais alors que je réfléchissais, le temps passait. Et la Grande Léthargie aussi. Au bout de cette quinzaine de jours, elle disparut.

Et l'énergie revint. Fini le calme. Les gens se prirent en main. De différentes façons, cependant. Certains prirent les supermarchés d'assaut, persuadés que s'ils avaient assez de sucre et de farine, ils survivraient à tout. Bien sur, ils se trompaient. Déjà les moins rapides se sont retrouvés devant des rayons vides, obligés de se battre entre eux pour pouvoir acheter de quoi manger. De plus, des petits malins s'étaient organisés et tendaient des embuscades aux acheteurs. Parmi ces derniers, les moins malchanceux repartaient sans provisions. Les plus malchanceux ne repartaient pas. Pourtant, il y aurait eu assez de nourriture pour tous. Indépendamment de ceux qui faisaient des réserves. En effet, le nombre de suicidés augmenta fortement, ce qui réduisit le nombre de bouches à nourrir. Ils étaient sans doute ceux qui ne pouvaient se résoudre à ôter la vie d'un autre et n'avaient trouvé que cette solution. Il devait aussi y avoir quelques homicides bien déguisés. Il y eut quelques surprises parmi les suicides: certains qu'on prenait pour des forces de la nature tombaient en morceaux, alors que des mollassons notoires faisaient preuve d'échines des plus solides. Evidemment, les techniques étaient très diversifiées. : veines taillées, gaz ouvert, gâchettes appuyées, nœuds serrés, parapets enjambés et tant d'autres. De mon coté, pas de problèmes. Mon optimisme naturel et ma forte aptitude naturelle à me voiler la face me permettaient d'envisager une solution plus ou moins heureuse à cette crise. Bien sûr, je ne pouvais pas ignorer toutes ces morts. Il ne se passait pas un jour sans que le Doubs ne charrie un cadavre ou deux, et les promenades en forêt n'apaisaient plus les esprits depuis que les arbres arboraient des décorations assez macabres. Se retrouver face à un pendu au détour d'un chemin forestier n'est pas une sensation des plus agréables. Bref, les suicides s'affichaient au vu et au su de tous.

En parallèle de ces suicides, il y eut aussi de nombreux décès par arrêt cardiaque. Elles furent attribuées plus tard à ceux qui avaient voulu parler, ceux qui avaient voulu que l'information soit répandue. Les puces ne servaient malheureusement pas qu'à connaitre la localisation des personnes. Et puis, il y eut les meurtres proprement dits. Alors que les autorités espéraient six mois d'épuration discrète, efficace et contrôlée, c'est tout le contraire qui arriva. Apres tout, très peu de personnes sont prêtes à tuer de sang froid. Certains ont donc décidé d'utiliser la méthode forte. Oui, encore plus forte.

vendredi 18 novembre 2005

Infinite house of M crisis

J'adore le cinéma. J'adore aussi les comics americains (Marvel, DC, Image, etc...) Pourquoi? En general, parce que ca represente une coupure. Quand je suis au ciné, quand je lis une bd, je sors de ce monde. Je me plonge dans celui de la fiction. J'oublie mon quotidien gris, froid et ennuyeux.

Lire la suite...

mardi 27 septembre 2005

Bamf!! Seconde partie : mise en place

Maintenant, imaginons que nous ayons la technologie du Portail. Celle qui permettrait la teleportation telle qu'on la voit chez Wildstorm ou dans la Roue du Temps (cf. post precedent). quand je dis que nous avons cette technologie, je veux dire que chaque pays possede les connaissances et les moyens pour construire ces portails avec la même facilité que nous construisons ces voitures.
La question qui se pose maintenant, c'est comment mettre en place tout ca? Et quelles seraient les incidences

Lire la suite...

jeudi 22 septembre 2005

Bamf!! Premiere Partie : exemples

Les fans de comics auront bien sur reconnu le bruit caracteristique que fait Diablo quand il se téléporte. Et c'est tout à fait normal puisque la téléportation est le sujet de cette note. Je sais bien que ca n'existe pas (encore(?)) dans notre monde, mais c'est fort regrettable et je ne desespere pas. Non, en fait, je vais vous parler des differents types de téléportation que l'on peut trouver dans les differentes fictions.

Lire la suite...

mardi 7 juin 2005

Une énigme rapidement résolue!

Vous vous rappelez de mon dernier reve? Et bien, j'avais envoyé le texte au couple concerné. Et j'ai eu la reponse que je vous livre ici :

Lire la suite...

mardi 31 mai 2005

Agression d’une violence incroyable en banlieue de Tarbes (65)

La soirée du samedi 28 Mai n’a pas été aussi paisible que d’habitude pour les habitants de Laloubère. En effet, des coups de feu ont retentis aux alentours de 23 heures dans le château de la ville. Les grilles du château étant verrouillées comme à leur habitude, nul n’a pu intervenir, malgré l’inquiétude partagée par tous. Tout le monde sait en effet qu’habitent là Luc Adisson, érudit respecté et père du champion olympique de canoë-kayak, avec sa charmante femme, Marie-Christine Adisson, assistante personnelle de l’homme politique D. Strauss-Kahn.

Lire la suite...

jeudi 26 août 2004

L'oiseau mi-trailleur (suite)

Pour ceux qui n'auraient pas suivi, se reporter à la note du 18/08/04

Lire la suite...

page 2 de 2 -