Quelques nouvelles du chat

Oui, je vous ai parlé de mes déboire familiaux et professionnels ainsi que de la nouvelle voiture de Bill, mais nous sommes maintenant trois à vivre dans la maison et je suis sûr que le chat vous intéresse tout autant. (En plus, il est mignon, lui.)

Le chat que nous avons donc depuis maintenant 4 mois est une attention-whore. Il supporte difficilement qu'on ne s'occupe pas de lui. Si nous sommes dans des pièces fermées, il se met devant la porte, miaule de plus en plus fort, essaye d'ouvrir avec ses pattes, re-miaule, gratte par terre, etc... Vu que je passe une bonne partie de mes journées dans mon bureau (qui est hors limite pour lui), c'est un peu à qui se fatiguera le premier, moi ou lui.
Vous me connaissez, je suis sans cœur, j'ai plutôt tendance à lancer une chaussure contre la porte qu'à me lever pour le caresser. Il arrête donc au bout d'un moment. C'est moi qui gagne!

Une solution serait de le laisser sortir dans le jardin. Mais cela entraine plusieurs problèmes.
Déjà, nous n'avons pas de chatière, ce qui fait que la porte du jardin doit rester ouverte au cas où il voudrait rentrer. En Aout, ce n'est pas trop grave, mais maintenant l'hiver approche et la température descend à grands pas. Du coup, on se gèle.
Le second problème est notre terrain. Contrairement à nos voisins, nous n'avons pas d'arbre où grimper, pas de buisson où se cacher, pas de transat pour se mettre à l'ombre, etc... Le jardin des voisins ou l'impasse où nous habitons sont bien plus intéressants. Bref la première chose que le chat fait en sortant est de grimper au grillage pour aller voir ailleurs. Il est loin le temps où le petit chaton sautait sur les moucherons ou les fleurs de pissenlit. Maintenant le gros matou va jouer avec ses amis dans la rue. Mais Bill est un inquiet de nature. Des que le chat est hors de notre propriété, il a peur pour lui. L'autre jour, le chat était passé dans la rue et Bill ne le trouvait pas. Il était presque en pleurs. Il s'imagine déjà le pire. "Il va se perdre." - "On le reverra jamais" - "Il va se faire écraser" - "Tu le fais pas sortir quand je suis pas là." Si. Je fait sortir le chat quand mon homme n'est pas là. Hier, j'ai ouvert le porte, j'ai fini mon repassage, je me suis douché et habillé et je suis allé chercher le chat. Il était tout fou dans la rue à courir un peu partout, mais il n'était vraiment pas loin. Le plus dur, ca a été de l'attraper pour le ramener à la maison. D'ailleurs, le concierge se marrait bien de me voir faire.

Nous pensions que tout ça allait se calmait un peu. En effet, la bestiole a fêté il y a peu ses 6 mois. Comme cadeau, il a eu droit à un visite chez le vétérinaire. Il y a laissé un part de lui-même. Nous nous étions dit qu'après cela, il allait se calmer. Que ses hormones le laisseraient un peu tranquille. Que nenni. Le soir même, il avait repris son comportement habituel et nous faisait tourner en bourrique.

Parce que même quand il est avec nous dans la maison, le chat est chiant. Il veut être avec nous. Vraiment avec nous. En contact. Tout le temps. Lorsque je descends l'escalier, il se frotte contre mes jambes. J'aimerais bien lui faire comprendre que c'est dangereux, surtout pour moi. (Ou peut-être que je devrais lui dire qu'il n'est pas sur l'héritage.)
Autre exemple : En ce moment, je fais 14h-22h au boulot. Le matin, quand je me réveille, j'ai donc le temps de trainer un peu au lit. Je prends mon iPod et je me connecte au wifi pour regarder mes mails et twitter. Du moins, j'essaye. Parce que je ne sais pas si vous avez essayé, mais se connecter à internet en wifi depuis un iPod avec un chat dans les mains, c'est pas simple. Le chat demande toujours une main en train de le caresser. Et parfois il veut changer de main. L'iPod doit lui aussi changer de main. C'est pas vraiment pratique. 

En fait, il aime bien notre lit. Il y dort régulièrement, que ce soit en journée ou pendant la nuit. De temps en temps, il se met entre nos têtes. Parfois, il préfère le pied du lit. Mais je sais qu'il est là la plupart du temps. Il préfère bien sûr que Bill ou moi y soyons aussi. Avec Bill, c'est plus "la bagarre". coup de pattes, attrapage, frottage de ventre, sauts, etc... Moi, je suis plus câlin. Le chat se pose sur mon torse et se laisse caresser. Caresses non stop. Si j'ai le malheur d'arrêter, il se relève et part à la recherche de la main pour se frotter contre. Parfois, il s'approche et vient frotter son menton contre le mien ou me lécher le nez. En général, j'en ai rapidement marre et je l'abandonne. Mais c'est quand même bien agréable pendant que ça dure.

Par contre, il vaut mieux faire ces séances de caresses et jeux avant qu'il mange. Ou longtemps après. Parce que notre chat a une digestion assez spéciale, qui a tendance à le transformer en usine à gaz, si vous voyez ce que je veux dire. L'atmosphère peut rapidement devenir irrespirable dans ces cas là. Oui, oui, on a testé différentes marques de croquettes. Mais je crois que ce sont les boites de pâtés discount que mon homme lui donne qui font ça. Je vais devoir y mettre le holà. Avant de mourir asphyxié...

Commentaires

1. Le vendredi 16 octobre 2009, 09:55 par Flo

la pâté faut vraiment éviter... paraît que les croquettes sont bien plus appropriées (c'est le véto qui a dit)
nous à enki on ne donne qu'un sachet de pâté (car il adore cela) le week-end : la moitié le samedi, et l'autre moitié le dimanche. c'est juste une gourmandise.
enki aussi déteste rester seul, et ne supporte pas les portes fermées : il faut (je pense que c'est plus fort que lui), qu'il aille voir ce qu'il se passe de l'autre côté. le pire c'est l'hiver avec les porte-fenêtres qui lui prive l'accès à la terrasse....

2. Le vendredi 16 octobre 2009, 11:42 par Leto

Les chats copient souvent les comportements affectifs de leurs maître entre eux.

Accessoirement, s'il veut dormir avec vous, c'est juste parce que chez les chats, la domestication les maintient dans un statut de "chaton" par rapport à leur maître.
Là où un chien adulte vit en meute avec un dominant ou un dominé, les chats adultes sont plutôt des solitaires normalement. les établir dans une relation sociale prolongée continue les ramène à la relation qu'ils ont chaton avec leur mère. Double indice de ce statut maintenu de "chaton" :
- Tous les chatons ronronnent en têtant et seulement alors. Un chat adulte sauvage ne ronronne pas une fois apprivoisé, alors que les chats domestiqués jeunes oui.
- Les chats sauvages adultes dans la nature ne pétrissent pas leur couchage avant de dormir comme les châtons qui têtent pétrissent les doudounes de leur mère pour stimuler la lactation, alors que nos chats domestiques sont plus que nombreux à continuer à le faire à cet âge ^^

Il veux donc dormir avec vous parce que l'un de vous est sa mère (probablement celui qui le caresse le plus et qui l'a nourri le plus au début) et l'autre est un autre chaton comme lui, voire vous êtes tous deux ses mères et les chatons l'un de l'autre, vu que je ne suis pas certain que la psychée féline s'embarasse de ce genre de paradoxe ! D'ailleurs s'il se met entre lui et "sa mère" la nuit, c'est autant pour profiter d'une place plus au chaud que pour éloigner l'autre chaton du corps maternel et de ses hypothétiques tétines (même si il ne tête plus !)

Au fait, il a passé le test du miroir le votre ? (Mon ex chat, maintenant devenu celui de mes parents, oui ! Bizarre pourtant, elle ne sais toujours pas ouvrir une porte avec la poignée.)

3. Le vendredi 16 octobre 2009, 12:25 par Sylvain Laynivs

la paté pour chat c'est du poison pour l'environnement du chat, et pour le chat lui même.

si il ne vous a pas encore fait d'infection urinaire et autre vous avez de la chance.

4. Le vendredi 16 octobre 2009, 16:37 par khey

nous c'est chez nous que les chats du voisin viennent, des fois on en a 4 à gérer ... et le voisin qui nous phone du cinoche :
"euh on rentre tard, vous les sortez pas hein, on vient les chercher en rentrant" ouais, ouais, ouais, heureusement, ils sont sympas les chats du voisin

5. Le vendredi 16 octobre 2009, 17:01 par une abeille

Ce que dit Leto est très vrai, et plus le chaton a été enlevé de sa mère jeune, plus il sera "dépendant" et aura trouvé une vraie mère de substitution. Notre main qui le caresse remplace la langue de sa mère qui le lèche ... Le notre a 10 ans, et il ronronne beaucoup et pétrit dès qu'il est sur nous, et il ne supporte pas de ne pas être collés à nous. Des fois c'est fatigant, mais c'est tellement mignon .... Le coup du chat dans les pieds c'est terrible, un jour on va se tuer !!!!
Et on a définitivement abandonné la pâtée, il n'a plus droit qu'aux croquettes, et tout va bien.

6. Le vendredi 16 octobre 2009, 22:54 par Nico

Pour le coup de la pâté ça doit vraiment dépendre des chats, la notre a toujours un bol de croquette pour grignoter quand elle veut, et sinon une ou deux boites de pâté par jour. Aucun problème urinaire, d'odeur ou je ne sais quoi. Elle se porte très bien
Et pour ceux que je vois venir avec la remarque, non elle n'est pas obèse, loin de la ;)

7. Le samedi 17 octobre 2009, 11:59 par orpheus

Pauv' bête émasculée !
Du coup, pour les petites misères qu'il vous fait, j'ai envie de te dire "bien fait" ! Gniark gniark !

8. Le dimanche 18 octobre 2009, 22:50 par dom

Message personnel : tu vois Smab, un chat c'est que des emmerdes !

9. Le samedi 24 octobre 2009, 16:22 par fiuuu

miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaou miaouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu