Je n'y croyais pas...

Íngrid Betancourt Pulecio, née à Bogotá le 25 décembre 1961, est une personnalité politique franco-colombienne. Députée, puis senatrice colombienne, elle est candidate à l'élection presidentielle lors de son enlevement par les FARC. Elle restera prisonniere plus de 6 ans.

(Si vous n'aimez pas les histoires de conspirations et les reflexions sans but, passez votre chemin.)

Personnellement, je ne croyais pas à sa libération. Je parle pas de l'annonce du 2 Juillet, je parle d'avant. Pendant que les assos faisaient des appels, pendant que notre président faisait ses discours, pendant que son fils Lorenzo lançait ses appels à la radio, je n'y croyais pas. Surtout après avoir appris sa maladie.

Déjà, on s'est mis à en parler l'année dernière. Avant? Rien. Pourquoi cet espèce de réveil à ce moment là? Si vraiment on avait voulu la faire libérer avant, il y aurait eu un combat tout le long, depuis le jour même de son enlèvement. Mais en fait, rien. Ah si, pardon. Une pseudo-opération de sauvetage début Juillet 2003. Opération raté, mais quand on voit comment elle s'est déroulée, on ne se demande pas vraiment comment ça a pu rater. En fait, je me demande même si l'opération n'a pas été volontairement organisé de manière à capoter.

Pour moi, Ingrid Betancourt est une femme publique charismatique et puissante. Pour se faire élire députée à 33 ans, puis senatrice 5 ans plus tard, il faut quand même être douée. Elle est volontaire et fidèle. Elle ne se laisse pas impressionner. Il n'y a qu'à voir comment elle a été enlevée. Et maintenant, elle est devenue une martyre, une femme qui a souffert pendant des années pour ses convictions et son pays. Ça vaut au moins +10 en charisme, une telle épreuve.

Et je pense que certains ne voient peut-être pas ça d'un très bon œil.  C'est pour ca que je suis surpris. Surtout après l'annonce de son hépatite. Je me suis dit : "Ils vont la laisser mourir, ils auront la paix." Et puis non, elle a été libérée. Pourquoi maintenant? Les revendications des FARC ont-elles été acceptées? Je ne pense pas. Il reste en outre d'autres otages qui auraient été libérés eux aussi, dans ce cas là. Peut-être qu'un dirigeant (ici ou là-bas) en manque de popularité s'est dit "Il faut qu'elle soit libérée pendant que je suis en place!" Ou alors la mort de l'ancien chef des FARC a débloqué le problème? Je ne sais pas vraiment et je n'ai pas assez écouté les infos pour savoir.

Ceci dit, ce n'est pas parce que Ingrid Bétancourt est sorti de la jungle colombienne qu'elle est vraiment libre. Je la vois bien passer un certain temps, voire un temps certain, dans une clinique de campagne, tous frais payés par le gouvernement. Pour son propre bien, naturellement. Pour qu'elle se remette de ses émotions et de sa maladie. Il ne faudrait pas qu'elle se fatigue trop ou qu'il lui arrive des problemes, ca serait dommage...

Commentaires

1. Le vendredi 4 juillet 2008, 18:07 par Spica

Si on en croit la version officielle, c'est la mort de l'ancien chef des FARC qui semble avoir permis aux agents infiltrés de monter une opération d'après les soit-disant ordres du nouveau chef. Après, c'est que la version officielle...

2. Le vendredi 4 juillet 2008, 18:52 par Arnaud Seldon

Il semblerait que les FARC étaient infiltrés ; il ne s'agit donc pas d'une "acceptation de libération" d'otages mais bien d'une "libération par la force" des otages. Même si la force n'a pas été utilisée (opération de commandos sans coups de feu ni sang versé, apparemment).

Pour le reste, je suis content pour elle, ses enfants, sa famille et ses amis, mais... égoïstement, je ne comprends pas cet engouement autour de cette femme. Parce que concrètement, sa libération ne changera ni la politique du monde, ni la politique française, ni le quotidien des Européens. Alors quid ? Une volonté médiatique faire un sujet "joyeux et sympa" pour les vacances de Juillet ? Mouais.

3. Le samedi 5 juillet 2008, 09:14 par Flo

T'as jamais rien entendu à propos d'ingrid bettancourt AVANT ?
Punaise... Elle est collée sur l'hotel de ville de paris depuis x années, renaud en a fait une chanson, ca revenait super souvent dans les média !!! Quand Florence Aubenas était otage, on arrêtait pas de revenir aussi sur le cas d'Ingrid...
Moi je vois dans cette libération : un possible nuage de fumée pour les français sur la politique europpéenne de la présidence de la France à l'UE ....

4. Le samedi 5 juillet 2008, 10:47 par orpheus

"tous frais payés par le gouvernement" : ça me gène nettement moins de payer pour elle, que pour financer une campagne média "pouvoir d'achat" ou la délocalisation temporaire d'un ministère en province pour faire genre... ou que sais-je encore.

5. Le lundi 7 juillet 2008, 10:50 par Princesse Bobo

Moi, j'hallucine sur le temps qu'elle passe avec les médias depuis sa sortie. 6 ans dans la jungle à en chier, sans sa famille; moi je me cacherai un temps pour me ressourcer loin de tout...
Et puis, tu as entendu la rumeur des 20 millions de dollars (ou euros) pour la faire libérer ? Voici un début de réponse à ton questionnement sur sa libération !

6. Le lundi 7 juillet 2008, 11:42 par kheliana

Moi je me dis qu'on a pas fini d'entendre parler de ses enfants, je sais pas pq mais je les vois bien faire science po et ensuite de la politique !!

7. Le lundi 7 juillet 2008, 18:43 par Chondre

Je suis bien curieux de connaitre son avenir politique...

8. Le mardi 8 juillet 2008, 11:39 par kheyliana

Z'avez vu les news du Monde aujourd'hui ?
suis sur le cul, cfr

http://www.lemonde.fr/politique/art...

Tellement sur le cul, que j'ai blogué l'article

9. Le mercredi 9 juillet 2008, 19:53 par TarValanion

Spica : On saura jamais, je pense.
Arnaud Seldon : Un sujet fédérateur. Les bons qui gagnent sur les méchants.
Flo : Je ne vais pas si souvent que ça sur la place de l'Hôtel de Ville de Paris. ;)
Orpheus : Bien sûr, ce n'est pas ce que je voulais dire. Je préfère que les sous soient utilisés pour soigner plutôt que pour se faire mousser.
Princesse Bobo : Tres mediatisée, ca fait peut-etre partie d'une preparation pour son avenir.
Kheyli : Pourquoi pas? Et puis je prefere voir le fils Betancourt (et Besancenot) à la télé que Strauss-kahn, Sarkozy ou LePen, si tu vois ce que je veux dire.
Chondre : Pour l'avenir, je peux pas dire. ;)